AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Mission ] Et sois poli avec mamie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Ven 29 Oct - 14:53

Elle lui avait sorti ça de but en blanc. Tu es le leader de cette mission, je compte sur toi pour mener correctement Lee et Naruto. Il avait d'abord songé qu'être leader d'une mission, c'était tout naturel. Après tout, il était jônin, et possédait davantage de talent que ses camarades, sans compter sur son prestige, sa prestance et autres mélioratifs en prés. Sa seconde pensée, cependant, fut un chouïa moins emballée. Lee et Naruto ? Il n'avait aucun problème avec Lee ; ce dernier était même plutôt vivable lorsqu'il prenait le temps de se concentrer sur autre chose que ses records stupides. Naruto, cependant, c'était une autre paire de manche. Non pas qu'il lui en voulait pour sa défaite à l'examen chûnin - ce serait plutôt le contraire, mais passons - mais Naruto, dans une mission d'escorte.. Ça lui semblait tellement improbable. La discrétion n'était pas son fort, et Neji n'avait beau ne plus sous-estimer ses vis-à-vis comme autrefois, il n'était pas prêt à revenir sur ce fait. Deux ans loin de Konoha n'aurait jamais suffi à éteindre cette vitalité, agréable au demeurant, et le rictus que l'Hyûga esquissa après l'exposé de son Hokage trahit son inquiétude que la Godaime s'efforça de soulager en lui confiant que Naruto méritait bien plus que son rang de genin, qu'il n'avait pas à se torturait avec ça, que tout allait très bien se passer. Et puis, passer un peu de temps avec Lee et Naruto te fera le plus grand bien. Sans chercher à déceler précisément ce qu'elle venait de sous-entendre, Neji tourna les talons après un salut respectueux avant de prendre une grande inspiration qu'il espéra lui apporter du courage. Lee et Naruto.. Bon Dieu, cela s'annonçait particulièrement fastidieux.

Neji préféra faire parvenir son ordre de mission à Naruto par oiseau postal, histoire de conserver une contenance. Lee, cependant, eut le mérite de le recevoir en mains propres. Neji ne sut jamais vraiment si l'engouement qu'il porta à la mission (comme à l'accoutumée) trahissait un bonheur d'effectuer la mission avec lui ou si cela concernait uniquement le fond ; quelle que soit la réponse, le jeune homme réussit à l'influencer assez pour ne plus le faire tout à fait craindre le jour J. Du moins, plus autant qu'avant : il y avait des choses qui étaient tout simplement impossible à obtenir venant de Neji, et la décontraction n'était pas une éventualité dans sa manière de faire.

Quelques jours plus tard, six heures du matin. La période automnale étouffait l'aube tardive et Neji, arrivé depuis une demie-heure, était assis en tailleur sur l'herbe à quelques mètres de la Grande Porte de Konoha, repassant dans son esprit le déroulement de la mission. À six heures et demi, ils devaient quitter le village pour rejoindre la prochaine ville civile à quelques kilomètres de là pour réceptionner le garçon de douze ans aux alentours de sept heures. Ensuite, ils se mettraient en route : si tout se passait bien, le voyage se ferait sans encombres jusqu'à la frontière séparant le pays du feu à celui de l'herbe et la mission s'achèverait dans la soirée, voire dans la nuit s'ils traînaient un peu trop. Rouvrant les yeux qu'il gardait clos pour mieux suivre le cheminement de ses pensées, Neji leva la tête vers le ciel et observa les étoiles d'un œil vague. Oui, ils n'allaient sûrement plus tarder, maintenant. Se remettant souplement debout et s'époussetant en échangeant un regard avec les ninja de garde cette nuit-là, l'Hyûga rejoignit la porte contre laquelle il s'adossa nonchalamment ; il était bien sûr hors de question qu'il ne soit pas en état de donner une bonne impression lorsque ses coéquipiers arriveraient. Conserver une certaine contenance dans toutes les situations, c'était particulièrement important, a fortiori lorsqu'on cherchait à se faire respecter. Enfin, il espérait que ce point de vue serait partagé et que les deux autres n'arriveraient pas en retard.. Ce qui n'était absolument pas gagné d'avance avec Naruto, songea-t-il en laissant entendre un soupir nasal ennuyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Ven 29 Oct - 16:08

Lee laissa échapper un soupir. Ces derniers temps, il avait du mal à trouver un sommeil paisible, preuve en ai qu'il était déjà réveillé depuis un bon moment. Allongé sur son lit, il fixait le plafond comme si ses pensées y étaient illustrées. Mais il n'en était rien, sa modeste chambre était plongée dans l'obscurité, les volets de sa fenêtre laissant à peine filtrer les premiers rayons du soleil. Quelques instruments de musculation et autres ustensiles ninjas traînaient ça et là dans la pièce, emplie de silence. Le jeune Chûnin jeta un bref regard à sa combinaison, pliée grossièrement sur une chaise. Puis ses yeux dérivèrent jusqu'à son bandeau, reposant sur la table de nuit. Il était beaucoup trop pensif ces derniers temps, surtout quand il était seul. Il avait eut vent du retour de Naruto, et bien qu'il en été comblé, une foule de souvenirs lui étaient revenus en tête. Il n'avait de cesse de se ressasser sa défaite contre Gaara, lui-même qui le sauva d'une mort certaine contre l'un des sbires de Orochimaru. Et impossible de ne pas évoquer la mise en garde de Godaime concernant ses blessures vieilles de trois ans. A cette pensée, il se crispa tout en regardant ses jambes qu'il gigota timidement, comme pour se rassurer qu'elles étaient toujours là. Et sans doute que l'envie de se remuer l'avait pris, car il sauta hors de la couchette aussi soudainement qu'il laissa tous ces tracas le quitter. Direction la salle de bain pour se toiletter sommairement, et ni une ni deux, il enfila cet eternel accoutrement, y ajoutant désormais la traditionnelle veste des forces de Konoha. Un regard furtif dans le miroir de l'entrée, position Nice Guy, puis il passa la porte avec entrain. Le soleil radieux et confortable n'était pas de mise en cette saison, mais la brise matinale n'était pas désagréable.

Malgré toutes ces interrogations peu réjouissante, Lee n'avais rien perdu de son esprit vif et compétiteur. Aujourd'hui, il était de mission avec Neji et Naruto, et autant dire que puisqu'elle été classée A, ce n'était pas de la rigolade. Entre entrain et appréhension, le fauve de Konoha avait hâte de retrouver le blondinet qu'il n'avait pas revu depuis son retour, et par extension, son départ - celui d'il y a trois ans. Et puis, cela faisait un moment qu'il n'avait pas eu l'occasion d'aller sur le terrain avec son acolyte Hyûga. La rivalité était toujours bien là, mais les responsabilités du petit génie, depuis sa promotion au grade Jônin, ne leur avait pas laissé beaucoup de temps. Et c'est ce genre d'absence qui laissait entrevoir que, finalement, l'un comme l'autre ne se détestaient pas autant que leur antagonisme pouvait le laisser croire. En fait, la "désertion" de Sasuke et tout ce qui en découla, notamment chez Sakura et Naruto, montra à Lee ô combien les sentiments n'était jamais plus vrais que dans la douleur. A cette pensée, sa mine blasée le repris, avant qu'il aperçoive quelque chose qui l'alerta...
En face de lui, à quelques mètres, se tenait un groupe d'enfant bien agité autour d'un imposant arbre. Entre de hautes branches de celui-ci, un ballon orange comme une citrouille narguait les mioches, trop petits pour aller le récupérer. Retrouvant des couleurs, notre jeune ami brandit son poing serré devant son visage, l'air - presque - sérieux. Sa seule pensée fut "Si je parviens à déloger cette balle en un nique saut, alors ça voudra dire qu'aujourd'hui même, Neji et Naruto vont reconnaître mon potentiel ! Sinon... je serais la risée de notre trio ! ". C'était stupide, puéril et insensé. Qui s'en étonnera? D'autant que ce ballon était perché très, très haut. Pas de quoi faire trembler "gros sourcils", qui s'élança, le regard déterminé. La bande de nains se tourna dans sa direction comme un seul homme, tandis qu'il bondit majestueusement dans les airs. L'espace d'une seconde, il atteint un état de grâce figeant l'instant, avant de s'employer a frapper le ballon avec son pied. Comme poursuivi par la malchance, il vint seulement accrocher la branche gardant la balle prisonnière, avant de dégringoler pour retomber au sol sans préavis. C'est sous le regard plus qu'amusé des chérubins riant aux éclats qu'il se releva, regardant avec dépit le ballon qui avait a peine bougé. Couvert de poussière, il parti sans demander son reste, s'infligeant une peine de deux-cents pompes sur un doigt au retour de la quête.

C'est dans ce sale état qu'il se présenta à Neji quelques minutes plus tard. Le jour et la nuit se lisait en eux, l'un patient avec prestance et classe, l'autre traînant des pieds et arrivant comme un malpropre. Son signe de main s'adressa au Chef d'équipe, a qui il déclara tout en se dépoussiérant, sans même se rendre compte du ridicule de la situation :

« Salut Neji... tu t'attendais sans doute à d'autres retrouvailles... puis il enchaîna sans attendre de réponse, se redressant en balayant du regard les alentours. Naruto n'es toujours pas là on dirais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Naruto Uzumaki

avatar

▌Messages : 65
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Chez Ichiraku.
ݐtat d'esprit : Le futur Hokage, c'est MOI.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Kage Bunshin, Rasengan.
▌Nindô: Battre Sasuke à Ultimate Ninja Storm 2 sur PS3.

MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Sam 30 Oct - 18:03

Naruto ouvrit les yeux lentement, tiré d’un doux rêve par des bruits stridents qui, en réalité, provenaient de la sonnerie plus qu’ennuyeuse de son réveil. Il y avait des lustres qu’il ne l’avait pas entendu, celui-là. Le jeune homme avait encore un certain mal à s’accoutumer à son petit appartement après des mois passés à dormir dans des hôtels quelconques de villes quelconques en compagnie de Jiraiya-sensei, quand ce n’était pas de longues nuits passées à dormir sur des collines évasées à la belle étoile. Cet appartement était autrefois synonyme de solitude et de tristesse, et lui rappelait certains souvenirs qu’il aurait préféré laisser enfoui au fond de lui. Ses yeux parcoururent la petite pièce, son petit lit une place qu’il était temps de changer ; la cuisine particulièrement vide qu’il n’avait pas prit le temps de remplir depuis son retour ; son salon en désordre et tous les parchemins d’apprentissage qui devaient traîner là depuis des années ; des photos en tout genre dont un certain nombre montrant l’ancienne équipe 7 du temps de Sasuke. Quel était donc cet étrange sentiment que lui procurait son retour à Konoha et qui l’envahissait à présent ? De la nostalgie, mêlée à du regret et un soupçon d’incompréhension. Son accueil avait été chaleureux, cela il ne pouvait le nier, et il avait prit un pied fou à retrouver tous ses amis comme au bon vieux temps. Mais tout avait changé… et il n’avait pu grandir avec ces changements. C’était une sensation assez désagréable qui voulait que Naruto se sente en retrait, en retard, loin derrière les autres et probablement dépassé. Il avait pendant un certain temps cru que rien n’aurait changé mais la réalité était tout autre ; tous étaient devenus Chuunin, Tsunade-sama était Godaime et avait son portrait sur la falaise et Sasuke gambadait toujours quelque part en liberté.

Bah, c’est la vie, se dit-il. Il fallait accepter cela et aller de l’avant. Si Sasuke attendait toujours que Naruto ne vienne lui botter le cul et le ramener à Konoha, celui-ci avait dans un premier temps d’autres choses à fouetter, comme par exemple se lever et se rendre au lieu de rendez-vous afin de débuter cette mission d’escorte. Le jeune Uzumaki avait déjà auparavant effectué des missions de rang A et il en gardait de plutôt bons souvenir. Celle-ci n’avait à première vue rien de bien transcendant ; tout au plus, supporter les jérémiades du fils du Daimyô pendant une journée et veiller à ce que personne n’approche trop de lui. Du pipi de chat pour un shinobi comme Naruto ! Cette mission promettait d’être drôle. En effet, Naruto allait bénéficier de la douce compagnie de Lee Gros sourcils et il présageait déjà des petites compétitions, piques et autres insultes comme au bon vieux temps. Il avait hâte de le retrouver afin de se mesurer à lui et de découvrir combien il avait évolué entre-temps. Son taijutsu promettait d’être étincelant.

Repoussant son ancien bonnet de nuit ayant la forme d’un adorable petit monstre, Naruto se dégagea de ses couettes chaudes et se dirigea nonchalamment vers le frigo duquel il sortit l’unique denrée qui s’y trouvait : un pack de lait périmé.

« Beuh… si je bois ça je risque de compromettre la mission… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir bouffer, moi ? »

Il n’y avait rien d’autre à se mettre sous la dent – voilà pourquoi il n’y avait rien de bon à constamment manger chez Ichiraku au lieu de remplir son frigo, tous les étudiants devraient y faire plus souvent gaffe – et ne rien manger allait également compromettre la mission, un shinobi de sa trempe n'étant bon à rien le ventre vide. Il n’avait seulement pas de temps à perdre, car il était déjà six heures vingt et qu’il était déjà en retard – pour ne pas changer les bonnes vieilles habitudes. Il soupira lourdement, déjà agacé par la situation, et ses yeux se portèrent soudain vers la lettre qu’il avait reçu deux jours auparavant et qui contenait l’ordre de mission. Il la relut vite fait dans l’espoir d’y trouver une heure de rendez-vous plus tardive que dans son souvenir et c’est alors qu’il trébucha sur le nom du troisième shinobi de la mission et également leader du groupe : Hyuuga Neji, ninja Jounin. Une grosse bouffée de colère s’empara soudain de lui, aussi gigantesque que cette nomination lui paraissait incongrue ; comment pouvait-il rester le seul Genin de la troupe alors que Neji était Jounin et Gaara, Kazekage ? Quelle méprise ! Quelle grossière injustice ! Il poussa un cri de colère et tapa son poing sur la pauvre table en bois de la cuisine, et sans trop réfléchir, prit le pack de lait périmé et le but dans son entièreté.


Il courait dans les rues encore silencieuses de Konoha en espérant arriver à l’heure au lieu de rendez-vous. Il n’avait pas eu le temps de prendre un bon bain, se contentant à peine de se brosser les ratiches. Six heures et quarante-trois minutes. Il était en retard. Naruto se demanda comment allait réagir Neji ; pour sûr, ce retard n’allait pas arranger la réputation qu’il avait aux yeux de tous ses amis de l’Académie et cela l’agaçait un peu à vrai dire. Mais dans le fond ce n’était pas si grave car « un shinobi n’arrive jamais en retard, ni en avance d’ailleurs, il arrive précisément à l’heure prévue » comme disait l’autre ! L’agacement de tout à l’heure, lié aux nouveaux grades de ses amis avait maintenant fait place à une grande excitation que Naruto ne parvenait à réfréner. Cela faisait tellement longtemps qu’il attendait de pouvoir faire ses preuves après ces deux années d’entraînement qu’il espéra fortement qu’un gros imprévu n’arrive durant la mission, l’obligeant à montrer l’ampleur de sa puissance à la fois à ses amis et ennemis. Il s’était durement battu afin d’obtenir la puissance nécessaire pour ramener Sasuke au village, et il voulait que tout le monde le sache.

« HEY LES AMIS ! »

Il aperçut Neji et Lee au loin. Comme il s’y était attendu, il était le dernier – ou plutôt l’éternel dernier, ainsi qu’on l’appelait du temps de l’Académie – et cela risquait de ne pas plaire à Neji. Mais qu’importe, car sur le coup Naruto était surtout heureux de les revoir. Il n’avait pu les revoir depuis son retour à Konoha et c’était la première fois depuis plus de deux ans et demi qu’ils se retrouvaient ainsi ensemble.

« Ca fait longtemps ! Vous m’avez manqué les mecs, sans déconner ! » Le Jinchuuriki était heureux, tout simplement. Son visage rayonnait comme un petit enfant à qui l’on avait offert ses cadeaux tant attendus. Il s’arrêta net lorsqu’il fut proche d’eux et lança d’un ton joyeux : « Allez, qu’est-ce qu’on attend ?! »

Il parlait fort, habitude qu’il avait un peu perdu avec le temps mas qui revenait à la charge lorsqu’il était heureux et excité.


[Bon.. je n'ai pas pu mettre la main sur les tomes qui précèdent et suivent le tome 28 - je n'ai d'ailleurs même pas le tome 28 en entier, du coup, si vous voyez quelques erreurs chronologiques, techniques, ou que mon Naruto est OOC dans ses relations avec Neji et Lee vous pourrez m'en faire part ? afin que je puisse arranger ça (:]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Lun 1 Nov - 23:27

[ Non, c'est parfait ! Enfin, je trouve, toujours. Et comme je suis admin ça compte triple. ]

Si quelques ninja passèrent devant lui, Neji ne daigna relever les yeux qu'en reconnaissant la démarche typiquement irrégulière de Lee. Cillant devant sa dégaine débraillée et pour le moins terreuse, le jeune homme se sentit tout à fait blasé alors que son coéquipier le saluait d'un signe de main ; salut qu'il lui rendit d'ailleurs d'un hochement de tête tout en se redressant pour l'accueillir proprement. Lee était trop imprévisible, trop passionné aussi, pour que l'Hyûga le comprenne tout à fait. Il y avait longtemps qu'il ne s'étonnait plus de ce genre d'arrivées pour le moins pittoresques. Au moins, cela avait le mérite d'être original, et étant donné que le jeune homme se montrait toujours ponctuel, Neji avait bien vite cessé de lui reprocher des détails qui, bien vite cependant, se montraient insignifiants tant l'excentricité de son cadet ne connaissait pas de limites. Du moins, encore découvertes.

« Non. Tu es le premier arrivé. » répondit Neji en haussant les épaules, avant d'observer son vis-à-vis des pieds à la tête d'un regard critique ; pas tout à fait condescendant cependant, il se surprit à lui adresser un regard complice tout en relançant la conversation. « Comment t'es-tu retrouvé dans cet état ? » Et il fallait croire qu'il avait bien fait. Le silence aurait été particulièrement pesant durant le laps de temps qu'ils allaient devoir patienter avec que le jinchûriki ne se décide à arriver. Lee eut le temps de lui répondre, et bien plus encore ; il tenta bien de provoquer son partenaire pour un rapide concours avant que Naruto ne débarque, mais Neji refusa humblement, ne préférant pas se ridiculiser d'aussi bonne heure. Il semblerait d'ailleurs que Gai et son modèle miniature mettent du temps à l'assimiler, si l'on en croyait leurs nombreuses demandes régulièrement réitérées. Mais il y avait, dans cette obstination un peu sourde, quelque chose de rassurant, comme une importance qu'on ne pouvait, envers et contre tout, lui retirer. Une habitude indispensable, quand bien même le résultat semble immuablement négatif. Neji ne s'en plaignait alors jamais, se contentant de les observer plonger un peu plus encore dans l'ubuesque en empêchant ses lèvres de s'arquer - histoire de ne pas tout à fait les encourager dans cette voie. Parfois, Neji en venait à se dire que le véritable adulte de l'équipe, c'était lui.

Lorsque Naruto arriva enfin, Neji commençait à sérieusement s'impatienter et ses sourcils se fronçaient régulièrement, trahissant l'agacement de plus en plus grandissant du jeune homme. Reconnaissant la chevelure blonde du benjamin, l'Hyûga se redressa tout à fait pour croiser les bras, prêt à l'accueillir avec l'autorité la plus froide dont il était capable. Il y avait des choses qu'il ne pouvait tout simplement pas supporter, et mettre en péril une mission par fainéantise, oubli, flemme, maladresse ou peu importe ce que c'était, en faisait irrémédiablement parti. Pourtant.. c'était peut-être les deux années d'absence, le sourire éblouissant, ses paroles enjouées ou, au contraire, le fait que Naruto n'ait strictement pas changé : Neji ne se montra pas aussi intransigeant qu'il pouvait l'être. « Jusque là, avouons sans en rougir que tu étais la personne que l'on patientait. » répondit-il, levant les yeux au ciel avec ironie, avant de lui tourner le dos pour se mettre en route ; il était à la tête de cette mission, après tout. Il était de son devoir de ne pas aggraver le retard qu'ils venaient d'accumuler. « Ne perdons pas davantage de temps. Allons-y. » ordonna-t-il, calculant mentalement le temps qu'il leur faudrait pour rejoindre la ville s'ils adoptaient un rythme soutenu. Ils avaient encore une chance d'arriver à l'heure s'ils ne traînaient pas ; et cette fois, bien sûr, il ne laisserait pas Naruto faire son tire-au-flanc. Quelque part, au fond de lui, les mots de ce dernier repassèrent en boucle avant qu'il ne les chasse d'un hochement rapide de la tête. Vraiment ; Naruto était un phénomène dont Konoha ne pouvait incontestablement pas se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Sam 6 Nov - 12:25

    [ Désolé de l'attente... ]


Neji avait fait le choix de meubler le silence en demandant à Lee le pourquoi du comment il était dans cet état. Il avait écouté, incrédule, le récit burlesque de son équipier qui n'hésita pas à enchaîner sur un nouveau défi dont le Hyûga se passa volontiers. Le temps d'une lueur hargneuse dans les yeux de son émule, comme un désir de se mesurer l'un à l'autre, et le dernier membre de l'équipe montra le bout de son nez, en retard. A croire que les mauvaises habitudes de Kakashi commençaient à déteindre sur ses "élèves" s'il était encore permit de les nommer ainsi. Après tout, ces trois là n'avaient plus rien d'apprentis ninjas sous la tutelle de leur sensei : malgré le grade de Naruto, leurs preuves n'étaient plus à faire, même si pour Lee, le témoignage de sa valeur semblait une nécessité encore bien vivante. Malgré ses efforts et les capacités qu'on lui reconnaissait, ses complexes vis-à-vis de Neji ou encore de Gaara étaient de mise même si inavoués. L'un Jônin allant de succès d'estime en succès d'estime de part sa noblesse et son talent inné, l'autre ayant brûler les étapes, devenu Kazekage à 15 ans. Avec du recul, les choses n'avaient pas autant changé qu'on pouvait l'imaginer.

Comme à son habitude, Naruto fit une entrée en scène remarquable - et remarquée. A peine avait-il entrouvert les lèvres pour appeler ses camarades qu'un sourire naturel se dessina sur le visage de Lee. Il avait changé. C'est la première chose que le fauve se dit, frémissant dans sa combinaison ridicule. Même si ses premières paroles ne témoignaient pas de calme et de maîtrise, il y avait cette maturité que le jeune Uzumaki dégageait. Son voyage avec le Sanin Jiraya avait dut être une initiation passionnante mais sans doute de longue haleine. Des ingrédients suffisant pour forger le Genin en véritable shinobi. Pour toute réponse, Lee pris la pose "Nice Guy" avant de s'exclamer haut et fort. « Naruto ! Content que tu sois de la partie !! Alors ce voy... » Mais à peine l'ado aux gros sourcils commença à engager la conversation que le Chef d'équipe y coupa court. Fidèle à lui-même, Neji ne fit pas dans le sentimental, et, en toute sobriété, pressa tout se beau monde à prendre la route en pointe, ne manquant pas de faire remarquer au retardataire son tort. Il avait raison après tout, ils bavarderaient bien un peu plus tard...

Les trois compères passèrent alors les portes massives de Konoha, direction le prochain village civil où le "colis" les attendait. Un mioche de douze ans, dont Lee préférait se dire que c'était un gamin sage et docile. Ils en avaient bien pour une demi-heure de trajet, qui s'annonçait fastidieux. « C'est quel genre d'enfant, le fils du Du Damyo ? »
Revenir en haut Aller en bas
Naruto Uzumaki

avatar

▌Messages : 65
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Chez Ichiraku.
ݐtat d'esprit : Le futur Hokage, c'est MOI.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Kage Bunshin, Rasengan.
▌Nindô: Battre Sasuke à Ultimate Ninja Storm 2 sur PS3.

MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Lun 8 Nov - 0:31

Naruto fut bien évidemment accueilli avec beaucoup de retenue de la part de Neji ; ce n'était une surprise et il s'en accommoda parfaitement. Il ne pouvait nier qu'entre lui et le fils Hyuuga subsistait une certaine gêne motivée par le fait qu'ils ne se soient auparavant jamais vraiment parlé. Ces longs mois passés loin de Konoha n'avaient pas arrangé la situation et le contraire aurait été plus surprenant qu'autre chose. Il y avait toujours chez lui quelque chose non pas d'étrange... mais de désagréable. Ses yeux semblaient glacés comme la neige et capable de voir au plus profond de ses interlocuteurs, des mensonges éhontés aux défauts les plus persistants, de la même façon qu'ils pouvaient distinguer les points de chakras des shinobis. Le pauvre Neji n'était déjà pas très ouvert aux gens, mais il devait en plus faire avec son jutsu héréditaire, ce qui le rendait aux yeux de Naruto encore plus froid et hautain que n'importe qui d'autre. Il avait malgré tout donné de son courage et de sa force pour tenter de ramener Sasuke au village lorsque celui-ci avait été sorti par les 4 du Son et cela, Naruto ne l'oubliait pas. Pour toujours, Neji resterait un shinobi en qui il aurait confiance. Lee, quant à lui, se montra beaucoup plus chaleureux que son compagnon d'équipe à l'arrivée de Naruto. Cela n'étonna pas le Jinchuuriki qui avait toujours apprécié le tempérament de feu de la réplique miniature de Maito Gai. Certes, la première chose qu'il remarqua chez lui fut son allure physique qui n'avait quasiment pas changé - toujours cette touffe, cette coiffure, ces gros yeux et ces gros sourcils - mais il remarqua ô combien lui-même avait grandi. Il se souvenait de tous ces instants passés à se lamenter sur sa petite taille et pour cause, il était le garçon le plus petit de sa promotion. Les deux élèves dépassaient à l'époque largement le Jinchuuriki et avait de manière générale toujours eu l'air plus adultes que lui. Mais Naruto les avait dorénavant rattrapé, diminuant ainsi l'écart de taille qui les séparaient, et cela lui donnait encore de confiance en soi.

Neji mit un terme au début de conversation qui s'engageait entre Lee et Naruto et celui-ci fronça les sourcils et poussa un léger soupir pour manifester son mécontentement. Neji lui faisait sûrement comprendre que son retard avait été accepté mais qu'il n'accepterait aucun retard supplémentaire. Naruto fit preuve de patience - vertue qu'il avait commencé à apprendre grâce à Jiraiya - et ne broncha pas, se contentant de passer ses bras derrière sa tête et de suivre ses compagnons. Pourtant, quelques instant plus tard, il ne put s'empêcher de répondre à Lee ce que celui-si s'était apprêté à lui demander :

« Mon voyage était super ! J'ai appris des tas de jutsus, j'ai visité à peu près tous les pays Shinobis et vu toute sorte de trucs dont t'as même pas idée... » Un large sourire apparut sur son visage en même temps que ses yeux disparaissaient, plissés à la manière d'un enfant qui raconte son dernier voyage exaltant et excitant. « J'ai trop de trucs à vous montrer. »

Ce fut sur ces mots que l'équipe quitta Konoha en direction d'un village aux alentours où ils devraient chercher le fils du Daimyô. Naruto ne savait pas du tout comment se déroulerait la mission ; il ne savait même pas de quoi avait l'air le colis à protéger et comment ils devraient tous les trois procéder. Neji et Lee devait savoir, bien évidemment. Leur poser la question le ferait passer pour le gros débile qui ne sait jamais à quoi s'en tenir, comme toujours. Un débat s'engagea alors dans son esprit pour savoir s'il devrait poser la question ou bien jouer à celui qui maîtrisait la mission sur le bout des doigts et qui l'avaient travaillé la nuit durant. Quelques secondes plus tard, la voix de Lee s'éleva non loin et celui-ci posa la question fatidique. Naruto comprit alors que les deux shinobis n'avaient pas discuté entre eux à propos des détails les plus simples. Il nota tout d'abord que Lee avait employé le mot "enfant" et comprit alors qu'il n'avait jamais prit en compte ce paramètre. Depuis quand le fils du Daimyô était un enfant ? Naruto l'avait toujours cru adolescent ou jeune adulte.

« C'est vraiment un gosse, le fils du Daimyô ? Dans ce cas, j'espère que ça sera pas un petit morveux capricieux ! J'ai horreur de ce genre de gosses. » Il espéra au fond que le fils du Daimyô lui soit aussi sympathique que Konohamaru, le fils de feu-Sandaime. Naruto était plongé dans ses pensées, se souvenant qu'il devait montrer à Konohamaru le nouveau jutsu pervers qu'il avait mis au point lorsqu'une question lui vint soudain en tête. « Hey Neji, tu as dit dans ma lettre que des opposants avaient eu vent de ce voyage... mais quel genre d'opposant ? Et pourquoi ils s'y opposent ? On risque quoi en protégeant le fils du Daimyô ? » Son visage était tout à fait sérieux, et montrait qu'il s'intéressait un minimum et qu'il avait apprit à ne plus trop foncer tête baissée.

Il imagina un instant ces opposants sous les traits de l'Akatsuki et un petit frisson d'excitation lui parcourut l'échine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   Sam 13 Nov - 14:23

Neji n’était pas assez intolérant pour priver à Lee et Naruto de discuter durant le voyage ; bien sûr, si on lui avait demandé son avis, il aurait avancé quelques remarques sur l’économie d’un souffle, la juste répartition de l’oxygène dans le corps, la nécessité de se taire lorsqu’on exécutait un effort un tant soit peu conséquent. Mais, hélas, le Hyûga n’avait pas son mot à dire, et sa curiosité l’incita à tendre l’oreille pour écouter l’échange qui se déroulait alors quelque part derrière lui. Trop de trucs à leur montrer ? Sans se l’avouer, Neji espérait qu’il était compris dans cette phrase ; à part pour ses missions, le brun n’avait jamais vraiment voyagé. Il fallait dire qu’il n’avait pas une famille particulièrement tournée vers l’extérieur, le mélange des cultures et ce genre de choses ; s’ils pouvaient être autarcique, les Hyûga n’hésiteraient pas longtemps, mais la nécessité de vivre en communauté, dans un village comme Konoha, les entravait assez pour qu’ils gardent ce désir inavoué, a fortiori devant les têtes pensantes de leur hiérarchie. Ce trait commun aux grandes familles de Konoha, semblait-il, ne les rassemblait pas pour autant : les Uchiha et les Hyûga n’avaient jamais vraiment été en bons termes, ce qui expliquait entre autre le mépris plus puissant que Neji avait pu porter à Sasuke lorsque ce dernier habitait encore parmi eux. Hochant la tête pour se vider la tête de ces pensées inadaptées, Neji se résolut à se dire que, de toute façon, même si Naruto ne daignait pas lui montrer les richesses qu’il avait pu apporter de ces pays aussi lointains qu’exotiques, il pourrait toujours le lui demander personnellement. Ou bien agir comme si cela ne l’intéressait pas et questionner Lee, air de rien. Oui, il ferait sûrement ça.

Quelques instants s’écoulèrent où le silence légitime sembla enfin reprendre son droit, mais son coéquipier le plus proche relança la conversation en posant, cette fois, une question relative à la mission. Haussant légèrement les épaules d’un air détaché, Neji assimila les interrogations du blond – qui n’hésita pas une seconde à sauter sur l’occasion pour se renseigner à son tour, sa verve naturelle rappelant d’ailleurs quelques souvenirs au chef de l’équipe – tout en formulant mentalement sa propre réponse. Hm. Pertinent. Ou tout du moins, cela aurait pu l’être si Naruto était un genin de douze ans effectuant sa première mission hors du village. Il semblerait alors que le jinchûriki n’ait pas réellement mûri ; pour une raison absconse, Neji se permit alors un petit sourire en coin amusé. Dieu merci, il tournait le dos aux deux autres. « Le terme de préadolescent serait plus approprié, si on oublie bien sûr l’éventualité qu’il puisse être précoce. Et, à votre instar, je n’ai aucune idée de ce à quoi il ressemble psychologiquement parlant. » répondit-il, nonchalant, en espérant plus ou moins la même chose que le binôme qui l’accompagnait ; un enfant capricieux, turbulent, bavard à outrance. En somme, l’enfer. Remarque, la présence de Lee avait l’avantage de pouvoir l’épuiser bien plus vite que n’importe quelle traversée du désert. Neji nota dans un coin de son crâne qu’il devrait penser à lancer un défi silencieux si les choses se mettaient à dégénérer à un moment ou à un autre. Pas sûr que Naruto s’y plie mais si ça pouvait calmer Lee et le fils à papa-maman..

« Les opposants au régime. Les rebuts du gouvernement. Les insatisfaits politiques. Imagine que Ichiraku change la recette de tes râmen préférés : ta colère, peut-être, t’aveuglera assez pour prendre des mesures extrêmes de manière à faire entendre ton mécontentement. Eh bien, là, il y a le risque que des mercenaires payés pour cette basse besogne s’attaquent à ce jeune homme pour mieux porter préjudice au Daimyô. » expliqua calmement Neji quelques secondes plus tard, appuyant son exemple d’un rapide coup d’œil par-dessus son épaule, certain que cela parlera à l’hôte de Kyûbi. Au moins se renseignait-il ; de ce fait, particulièrement concerné par la mission qui lui avait été confiée et soucieux que ses partenaires se sentent à l’aise lors de son déroulement, le Hyûga tenait à cœur de se faire comprendre le mieux possible. Il jeta d’ailleurs un coup d’œil à Lee la seconde d’après pour être certain que ce dernier assimile à son tour, bien qu’il considérait son ami comme assez sensé pour avoir déjà compris ce genre de choses. « Je compte sur vous pour ne pas en inquiéter le garçon, d’ailleurs. S’il se montre trop curieux, Lee, je te laisse l’honneur de lui raconter les histoires dont Gai et toi avaient le secret. » Ces dernières méritaient au moins d’être classées en tant que Jutsu de rang A, d’ailleurs, ajouta-t-il mentalement en levant les yeux au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Mission ] Et sois poli avec mamie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Mission ] Et sois poli avec mamie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reiner Braun [Terminé !]
» [Protection d'un marchand; mission rang C] (pv avec Gekei Uka)
» [Mission de rang C] avec Zoldyck Killua et Tsukiyo Koémi : L'affaire des commerçants
» [Terminé] Sois patient avec l'enfant aux yeux de diamant (Privé avec Loan)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinobi Road :: Pays du Feu-
Sauter vers: