AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.   Dim 24 Oct - 23:40

Je suis fier... fier de ne rien faire.


    NARA Shikamaru

    Date de naissance : 22 septembre
    Âge : 16 ans
    Sexe : Masculin
    Groupe sanguin : AB
    Village : Konoha.
    Etat civil : Célibataire... et encore heureux.
    Grade : Chûnin.


    "T'as promis avec la pose du mec cool, maintenant, t'es obligé de tenir ta promesse !"


    La nuit était déjà bien avancée. Aussi sombre que l'encre, l'obscurité du ciel avait jeté son voile sur le village, emportant ses ressortissants dans le sommeil profond qu'autorisent les périodes de paix. Seuls les lampions ornementant les rues pour tracer une voie dans les ténèbres luisaient paisiblement, s'agitant au rythme de la brise nocturne qui venait les frôler de temps à autres. L'une des rares autres exceptions était la tour de l'Hokage, grouillante de jour comme de nuit des soldats garants du sommeil de tout un chacun ; les pixels que formaient ses fenêtres illuminées perçaient une mosaïque sur la toile de la nuit, dominant les habitations sombres et silencieuses. On le disait paresseux – et il n'aurait certainement pas démentit -, mais Shikamaru ne dormait pas. La nuit apportait sur un plateau d'argent une tranquilité que le jour ne permettait jamais tout à fait ; cette tranquilité avait pour lui la valeur du Graal sacré, du trésor veinement cherché, et il était le premier à pester face à une source indésirable de bruit ou de chaos quelconque. Shikamaru ne dormait presque jamais entre onze heures et quatre heures du matin, mettant cette plage horaire auto-aménagée à profit pour laisser son esprit vaguabonder sans risque d'être interrompu, comme c'était toujours le cas le reste du temps. Bien entendu c'était l'une des raisons pour laquelle il aimait à rattraper son sommeil perdu durant la journée, et cela lui valait une réputation de branleur invétéré. Ce n'était certainement pas faux, cela dit.

    Le shogi était depuis de nombreuses années l'un de ses passe-temps favoris, et cela ne le dérangeait pas d'y jouer seul ; il s'épagnait ainsi les plaintes de l'adversaire, ou sa frustration de perdre (après avoir appris un jour les règles du jeu à Kiba, il s'était promis de les garder pour lui jusqu'à la fin de sa vie). Le léger claquement des pions sur le damier était le seul bruit qui découpait à présent la demi-obscurité de sa chambre, et Shikamaru n'aurait sans doute jamais brisé sa concentration s'il n'avait pas entendu son nom être clairement prononcé, quelque part à l'extérieur.

    Intrigué et se demandant s'il ne commençait pas à piquer du nez, l'adolescent s'avança tout de même jusqu'à la fenêtre pour vérifier s'il n'avait effectivement pas rêvé. Et contre toute attente, ça ne semblait pas être le cas.

    « Shikaaaaamarrrruuuu ! » gloussa une nouvelle fois la voix, que Shikamaru reconnu par habiude comme appartenant à Ino Yamanaka. Baissant les yeux, il apperçut la jeune femme qui faisait le poteau devant sa fenêtre, dans une inversion primaire et ridicule de l'oeuvre de Shakespeare. En plus, la blonde était complètement bourrée.

    « Qu'est-ce que tu fais là ? » demanda le Nara avec ennui, présageant déjà les galères qui s'ensuivraient. Et il ne fallait pas croire, il avait beaucoup d'intuition pour ce genre de choses.

    « Je me suis perduuuue ! » répondit Ino en levant les bras au ciel pour une raison sybilline, avant d'expliquer difficilement qu'elle était allée prendre un verre – ou deux, ou trois – avec Tenten. Tenten qui n'était pas là, elle, comme put en juger Shikamaru qui se demandait sincèrement pour c'était toujours sur lui que ce genre de tuiles ne manquaient pas de tomber.

    « C'est par là, chez toi. » informa-t-il en tendant mollement le bras vers le nord, chose qui se révéla inutile puisqu'Ino annonçait au même moment qu'elle avait trop chaud et qu'elle allait faire un strip tease en pleine rue. Cela décida le jeune homme à la faire rentrer, pas tant pour assister à un quelconque strip tease – et avec Ino, lui et le reste de sa team y avaient déjà eu droit un nombre incalculable de fois – que pour préserver la jeune femme d'un souvenir qu'elle aurait trop honte de se remémorer le lendemain. Du moins, si elle en était encore capable, mais ça.

    Luttant corps et âme pour ne pas réveiller ses géniteurs, Shikamaru parvint finalement à traîner la blonde jusqu'à sa chambre, où elle se laissa tomber comme une poupée désarticulée, le tout sans cesser de rire. Shikamaru resta un moment interdit, se demandant vaguement ce qu'il convenait de faire pour la calmer, mais elle s'arrêta soudainement d'elle-même avant de se redresser en demandant où elle était et ce qui se passait, et surtout où était le « sale pervers » qui en avait après elle.

    Surpris, Shikamaru néanmoins reconnu intérieurement que cette situation n'était peut-être pas nouvelle pour elle. Oui, se retrouver complètement pleine chez des inconnus au beau milieu de la nuit, c'était le genre de choses dont Ino était résolument capable.

    « Ce n'est que moi. » dit-il alors pour la rassurer, et elle l'observa silencieusement alors qu'il allait chercher un second fûton dans l'armoire. Le visage de la jeune femme se fendit d'une expression douloureuse qu'il ne vit pas, mais une fois qu'il fut parvenu à la faire se coucher dans son propre lit et qu'il fut lui même allongé sur le sol, il entendit qu'elle le rejoignait, tassée comme une limace dans son sac de couchage. Il protesta mollement comme à son habitude, mais déjà la blonde squattait son oreiller et lui murmurait un remerciement qui effaça ses contestations.

    « Heureusement que c'est devant chez toi que je me suis retrouvée. » glissa-t-elle finalement avant de s'endormir comme une masse, et l'héritier Nara ne put s'empêcher de se dire qu'elle l'avait sûrement fait exprès. Comme le dirai Asuma... c'est ça, une équipe.


    "Je ne suis pas un simple pervers. Je suis un Super Pervers."

    Bonjour, j'ai huit ans mais plus tard je serais Hokage, t'as vu.
Revenir en haut Aller en bas
Madara Uchiha



Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.   Lun 25 Oct - 1:46

Qui est hokage ?
Validé, bien entendu, c'est juste parfait cher ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Gaara



Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.   Lun 25 Oct - 14:44

J'adore! Bien réaliste, tout autant pour Shikamaru que pour Ino!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.   Aujourd'hui à 8:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Shikamaru - Si le ciel est gris, je reste au lit... si le ciel est bleu, je reste au pieu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» Le rêve (PV Ciel et Tornade)
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» L'avenir dira le reste.
» Les pouvoirs du Jedi Gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bingo Book :: Plateau de Shôgi :: ► Examen réussi !-
Sauter vers: