AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Akira Kiyoshi - Le monde entier est un cactus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira Kiyoshi

avatar

Masculin
▌Messages : 32
▌Âge du personnage : 19
▌Localisation : Somewhere
▌État d'esprit : Décidé à faire ses preuves, donc motivé aussi, bien sûr tout cela avec une réserve naturelle

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Les cactus
▌Nindô: Me surpasser

MessageSujet: Akira Kiyoshi - Le monde entier est un cactus   Sam 23 Oct - 19:29

Que les femmes cessent de gueuler, j’ai mal à la tête…


    KIYOSHI Akira

    Date de naissance :3 novembre
    Âge : 12 ans
    Sexe : Masculin
    Groupe sanguin : A
    Village : Sunakagure
    Etat civil : J’suis trop jeune, mais pourchassé, fichez-moi la paix !
    Grade :Gennin


    "T'as promis avec la pose du mec cool, maintenant, t'es obligé de tenir ta promesse !"


    « Oni-chaaaaan !!! Debouuuut !!! »

    Une tête blonde dépassant de sous un simple drap s’enfonça plus en-dessous en grognant. Ce n’était pas possible. Ses sœurs ne pouvaient pas se débrouiller toutes seules avant d’aller à l’académie ? Akira ne bougea pas, conscient qu’il exagérait un peu là, puisqu’elles n’avaient pas eut de problèmes avec son père et lui absents pendant trois jours. Une mission avec son équipe, dans une ville à côté, anodine, mais longue. Il était rentré après minuit et il aspirait à une bonne grasse matinée ce matin. Enfin, au moins jusqu’à 10h. Mais là, il n’était que 7h et l’aîné des enfants Kiyoshi n’avait aucune envie de se lever. Seulement, ses deux sœurs voyaient cela d’un tout autre œil, voulant apparemment profiter de son retour… Il aurait largement préféré qu’elles fassent ça le soir… Des petites mains vinrent le secouer, la plus jeune, ponctuant chacune de ses pressions d’un « debout ». L’envie d’envoyer quelques épines lui traversa l’esprit, mais non, il ne pouvait pas lui faire ça. Un cri de l’aînée de ses sœurs le fit souffler, comprenant fort bien que, comme d’habitude, elles n’allaient pas le lâcher tant qu’il ne serait pas levé.

    « Le petit déj’ est prêt, aller Akira, fais pas ta marmotte ! »

    Le dénommé Akira repoussa sans douceur sa plus jeune sœur, qui, même si elle se retrouva par terre sur les fesses, eut un rire de victoire alors qu’il émergeait finalement de sous son drap. Il quitta son futon et s’étira.

    « C’est bon, retournes à la cuisine, j’arrive… »

    Akira farfouilla dans son placard pour prendre un haut qu’il mit à la va vite, et ne prenant même pas la peine de remettre en place ses cheveux ébouriffés comme toujours après chaque nuit, il rejoignit ses deux sœurs autour de la table de cuisine. Tout en mangeant sans se presser deux tartines, il eut droit à un compte rendu des journées de ses sœurs, des derniers potins qu’elles avaient entendus à l’académie. Un air blasé bien installé sur son visage, tout en discrétion néanmoins, il se contenta d’hocher de la tête, d’un « hm hm » par-ci par là. Il céda à la demande de ses sœurs de les accompagner jusqu’à l’académie, de toute façon, en allant se chercher du lait de soja, il vit qu’il était grand temps de faire des courses. Il ne sortira pas pour rien comme ça. Après une bonne douche, une nouvelle tenue de mise, il rejoignit dans la cour de leur demeure les deux petites blondinettes impatientes. Quand ces dernières demandèrent un résumé de sa mission, Akira se contenta de dire que tout s’était bien passé, pas de blessé. Les deux filles boudèrent du manque de détail, mais en même temps, elles étaient bien consciente que leur grand frère était très à cheval sur les règles, tenant à atteindre à la perfection ses objectifs.

    Les Kiyoshi arrivaient à l’académie et déjà des gloussements se firent entendre à leur passage. Akira les ignora, bien qu’il pouvait sentir le regard des autres filles devant l’académie qui le dévorait quelque peu. Il fit bien plus attention à ses sœurs se rapprochant fièrement de lui, ce qui lui fit hausser légèrement un sourcil dubitatif. Il savait quand même se protéger de celles qui en avaient après lui. En sachant que les pires étaient celles de son âge ou avec un ou deux ans de plus. De vraies teignes à battre des cils et vouloir lui parler à tout prix dès qu’elles le croisaient. Le pire, c’était en groupe, elles s’enhardissaient et se chamaillaient. Il avait pris l’habitude de les éviter, la plus ennuyante étant une des sœurs d’un des membres de son équipe qui venait souvent à leur entraînement. Soupirant, il laissa ses sœurs à l’académie et parti directement faire les courses, empruntant des rues peu fréquentées pour arriver au commerce de proximité habituel. Certes, il n’appréciait pas trop la vendeuse, une ancienne amie de sa mère, qui n’arrêtait pas de parler d’elle, et de le comparer à elle. Il était vrai qu’il lui ressemblait énormément, le même blond, les mêmes yeux verts, la même beauté. Sa mère était certes moins poursuivie, mais elle avait affaire à plus de perversité. Lui, il n’était pas rare qu’il soit suivi, alors qu’il n’en avait rien à faire des filles, des sentiments. L’amitié, c’était juste son équipe, à force de les côtoyer. Ce qui comptait pour lui, c’était de s’affirmer, faire sa route, et surpasser son père. Sa mère, elle, était sociable à tout va, une extravertie aimante. Lui, il était plutôt introverti, sans être non plus un cas purement asocial, il se montrait ouvert à des approches. Il ne se confessait pas réellement, ni ne parlait pour rien dire. Seulement, sa mère était morte dans un éboulement provoqué par son père accidentellement alors qu’ils étaient tous deux en mission. Il avait 6 ans quand c’était arrivé. Il s’en était remis, et personne autour de lui ne percevait les moments où elle lui manquait. Akira paya les courses, coupa un peu froidement la vendeuse dans ses souvenirs de jeunesse avec sa mère, la saluant brièvement, pour rentrer chez lui.

    Akira rangeait les courses dans la cuisine quand il entendit des pas dans la cours. Des pas secs, familiers, il n’eut pas besoin de se retourner, et ses gestes ralentirent inconsciemment, comme pour retarder le moment où il devrait refaire face à la table et donc vers la personne qui venait d’entrer.

    « Bonjour père… »

    Des mots sans le moindre engouement, le blondinet mit dans le placard la dernière boîte de riz, et finit par se retourner. Son père était là, déposant ses affaires sur la table, lui adressant à son tour la parole sans un regard.

    « Ranges ça… Je vais faire une sieste, on fera un entraînement ce soir… »

    Akira hocha simplement de la tête et suivit des yeux son paternel qui allait directement dans sa chambre sans autre cérémonie. Indifférent, il termina d’abord de s’occuper des courses, avant de ranger les affaires de son père. Leur relation s’était clairement dégradée depuis la mort de sa mère. Culpabilité, ressentiment envers lui maintenant qu’il n’avait plus son épouse à mépriser ? Akira n’avait jamais cru vraiment à de l’amour entre ses parents, ça avait été après tout un mariage arrangé… Toujours était-il qu’il supportait cordialement son père voulant diriger sa vie même si cela lui déplaisait. Pour le moment, il taisait ses désaccords, ses points de vus différents, respectant encore sa place. Il passa son après-midi à étudier des parchemins de leur clan, et rejoignit dans la cours son père trois heures plus tard. Ses deux sœurs étaient là, goûtant tranquillement, les observant s’entraîner. D’abord des échanges de coups en combat rapproché, puis chacun attaqua l’autre à tout de rôle. Des épines étaient lancées, des cactus utilisés, de quoi rendre avide les deux filles Kiyoshi de progresser plus pour arriver à leur niveau. Akira savait déjà qu’il surpassait son père en maîtrisant davantage leur bloodline à un âge plus tôt que ce dernier. Il termina l’entraînement en visant une cible, tentant de commencer à faire des épines contenant de l’acide, un plus indéniable contre celles paralysantes. Tout cela sous le regard de son père qui s’était mis à faire la conversation sur les dernières décisions officielles de leur jeune Kazekage. Si son paternel n’insistait pas autant, Akira se serait tut, mais là, ils partirent tous deux dans une dispute… Le plus jeune défendant leur kage, l’autre le traitant d’incapable… Jusqu’à ce que les deux filles Kiyoshi ne les stoppent en réclamant leur tour pour s’entraîner… Elles étaient indéniablement l’équilibre de la famille, les deux hommes mettant de côté leur différent pour les aider.


    "Je ne suis pas un simple pervers. Je suis un Super Pervers."

    Le temps de demain ? A en juger la couleur de l’eau des cactus et sa température… ça va être orageux !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Akira Kiyoshi - Le monde entier est un cactus   Mar 26 Oct - 2:27

Bon j'aurais mis le temps mais j'en suis venu à bout. I love you
Validé, bien évidemment ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Akira Kiyoshi - Le monde entier est un cactus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate]
» Une idole célèbre dans le monde entier? Vous êtes sûr? - Hiroto Kazama
» Wicaemas Lothalia [Mercenaire]
» Toi et Moi contre le monde entier. Ft Madison C.
» Projet d'art créatif - déclaration d'art à destination du monde entier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bingo Book :: Plateau de Shôgi :: ► Examen réussi !-
Sauter vers: