AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Sam 23 Oct - 18:55

Sous un soleil de moins en moins aveuglant, je m’éveille


    Sabaku No Gaara

    Date de naissance : 8 juin
    Âge : 16 ans
    Sexe : Masculin
    Groupe sanguin : AB
    Village : Sunagakure
    Etat civil : Cœur endurci encore hors d’atteinte
    Grade :Kazekage


[list]"T'as promis avec la pose du mec cool, maintenant, t'es obligé de tenir ta promesse !"


Des lettres des villes alentours ainsi que d’autres pays venaient d’arriver. De quoi encore occupé un moment le Kazekage installé derrière son bureau. Il prit le parchemin où il avait fait un récapitulatif de ses équipes et shinobis disponibles, et celles qu’il ne fallait pas attendre de si tôt. C’est sans grande difficulté qu’il s’accorda le temps d’analyser toutes demandes, sélectionner les plus urgentes, ceux qui en seront chargés, avant de passer au moins importantes. D’une écriture penchée et longiligne, il inscrivit un nom d’équipe, trois gennin avec leur sensei, sur le dernier parchemin de mission à remplir. Une forte bourrasque fit légèrement trembler la fenêtre de son bureau. Gaara redressa lentement ses yeux d’un vert marine, insondable, vers les différents toits alentours, prenant des teintes orangés avec le soleil se couchant. L’après-midi était passée bien vite, il balaya du regard le dessus de son bureau. Il n’avait plus rien à faire maintenant. Il se releva, récupérant les parchemins de mission dans le placard prévu à cet effet qu’il referma ensuite soigneusement. Il avait envie de se dégourdir les jambes, prendre un peu l’air… Il récupéra sa calebasse qu’il hissa sur son dos, puis il quitta son bureau.

Gaara ne trouva pas les couloirs vides bien évidemment, il accorda de simples regards impassibles aux shinobis le saluant à son passage. Le comportement des autres habitants avait déjà considérablement changé. Et quand il sortit du bâtiment, ses bras pendant le long de son corps, il ferma les yeux, respirant la brise chaude du désert emprunte de l’odeur du sable, sans la moindre trace de sang. Maintenant, il pouvait pleinement apprécier ses escapades dans le village, ou même aux abords du désert. Il n’avait plus à subir la fuite des autres sur son passage, de mauvais regards et de murmures déplaisants. Il s’avança au hasard dans de petites ruelles, qu’il connaissait aussi bien que sa poche, pour pouvoir retrouver sans problème son chemin n’importe où. Encore une fois, il faisait un point sur ses propres progrès, efforts et les résultats obtenus. Il avait enfin des liens forts avec son frère et sa sœur, une famille qui se soutenait, c’était ses premiers pas pour sortir de son cercle infernal baigné de sang. Il se stoppa au début d’une sorte de place, où il y avait des enfants jouant se courir après. Il croisa ses bras, les observant, et son regard se fit peu à peu absent, emprunt d’un souvenir.

Jeune enfant, il venait aussi ici dans l’espoir de pouvoir se lier aux autres enfants et jouer avec eux. Mais il était tellement craint et sa personnalité vraiment instable. Perdant le contrôle, il faisait du mal aux autres alors qu’il voulait bien faire, et face à leur peur ou leur colère et insultes, ça devenait pire, sa violence grandissante, ou plus exactement celle du sable au début. Ce fut ses premières blessures, et déceptions de ses proches, du genre humain, à remettre en question le pourquoi de son existence. C’est comme ça qu’il avait finit par devenir réellement le monstre que les autres voyaient en lui, et qui ne se sentait vivant qu’en ôtant celle d’une autre personne. Il avait suffit que quelqu’un ayant connu la même discrimination que lui présente un autre angle de vue d’affronter cela pour que cette sorte de malédiction se brise peu à peu. Ce fut un ballon heurtant ses pieds qui brisa par contre la bulle dans laquelle il s’était renfermé.

Gaara baissa lentement les yeux, le vent ébouriffant un peu plus ses cheveux roux. Il ne bougea pas d’un pouce et redressa la tête vers trois enfants qui le regardèrent honteusement et aussi avec précaution. L’un d’eux s’avança vers lui, demandant poliment et avec un brin de fascination le ballon. Le Kazekage resongea encore à cette fois où il avait voulu rendre le ballon à un autre enfant, mais là, c’était très différent. Sans se presser, il se pencha pour ramasser la balle, s’avança vers l’enfant, qui ne recula pas, ce qui le perturbait toujours un peu quand il sortait juste d’un souvenir douloureux. Son visage n’en montrait rien, toujours aussi neutre, et à peine l’enfant le remercia-t-il en serrant son ballon contre lui qu’il fit demi-tour après avoir hoché de la tête. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus… Il n’appréciait pas vraiment les enfants, il faut dire, surtout ceux incapables de tenir en place, braillant à tout va. Il s’était déjà demandé comment certaines mères retenaient leurs nerfs. Il avait déjà lui-même repoussé sur une étale de vêtements, avec le sable sans trop de douceur, un gamin osant venir l’embêter dans la rue en voulant jouer au « super ninja ». Ah ça, il avait moins fait le fier quand il s’était retrouvé les pieds en l’air, tenu par le sable. Pourtant il lui avait réclamé de pouvoir voler sur du sable, certes, son vol plané fut différent mais bien amorti par les vêtements. Certains gamins auraient trouvé même ça drôle, mais non, ce chenapan avait bien râlé empêtré dans les habits. Kankurô avait d’ailleurs pris la relève alors que lui avait continué ce qu’il faisait comme si de rien était, comme s’il avait jeté un simple mouchoir en fait…

En parlant du loup, ses pas l’avaient guidé vers une zone d’entraînement à l’écart de la ville, un endroit où son frère aimait s’entraîner. Il l’observa en toute discrétion s’exercer au contrôle de ses trois marionnettes, en même temps. Il devina facilement que son entraînement était accès sur la synchronisation dans des attaques. Sans se faire remarquer, il croisa à nouveau ses bras, analysant inconsciemment les mouvements de son aîné. Soudain, un des bras de Karasu fonça droit vers lui, sa pointe acérée en avant. Le sable bougea de lui-même de suite pour se placer devant lui, se solidifiant suffisamment pour faire choir au sol l’arme dissimulée de la marionnette. Il entendit Kankurô râlait de ne pas l’avoir vu et de son erreur. Impassible, le Kazekage sonda son frère qui s’excusait à sa manière, puis se proposa pour rendre son entraînement plus intéressant. Plus la moindre crainte qu’il veuille s’en prendre au marionnettiste, au contraire, leur relation s’était grandement améliorée, il avait même eut le soutien de son aîné pour son but qu’il avait atteint. Pourtant, ce dernier lui avait bien expliqué sa situation… Qu’il n’était vu que comme une arme… C’était encore le cas pour certaines personnes méfiantes, et n’appréciant pas son jeune âge, changeant quelque peu la façon de diriger le village. Mais tous deux avaient l’impression que leur nombre diminuait peu à peu. Tant mieux, cela lui rendrait la tâche plus facile pour gérer les désaccords inter-Suna. Gaara était en train de forcer Kankurô à reculer en arrière avec deux de ses marionnettes, retenant l’autre en faisant attention de ne pas la lui casser quand même, quand une voix féminine affirmée résonna.

La silhouette de Temari apparut de derrière le seul mur de la zone d’entraînement. Et voilà qu’elle leur passa un petit savon comme elle savait si bien le faire en leur signalant qu’ils pourraient bien penser à manger de temps en temps. Gaara ne pouvait pas nier qu’il passait des soirs et nuits dans son bureau, s’accordant qu’un simple encas. Ce qui énervait particulièrement sa sœur, la trouvant bien trop protectrice par moment. Laissant Kankurô se défendre des remarques de Temari, il reboucha sa gourde et prit de lui-même le chemin de leur demeure. Observant l’architecture typique de son village, le Kazekage perçut son frère et sa sœur qui venait de le rattraper. Il les écouta discuter, restant lui silencieux. Pour rien au monde il laisserait quelqu’un rendre ces maisons devenir des ruines, détruire ces vies qu’il avait sous sa charge… Pas maintenant qu’on lui donnait un retour à ses efforts. Il allait d’ailleurs en faire un ce soir, deux heures en famille, à ouvrir un peu de temps en temps la bouche, avant de retourner dans son bureau. Un conseil était prévu demain, et il tenait à avoir tout de prêt et de parfait, une certaine préoccupation pointant imperceptiblement son bout de nez, un de ses hommes ayant parlé d’un groupe crépusculaire qui pourrait poser quelques problèmes à l’avenir…

"Je ne suis pas un simple pervers. Je suis un Super Pervers."

Je ne vis pas dans un désert, j’ai un chat, un chien, toutes mes dents (enfin façon de parler) et… c’est déjà un bon début !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Dim 24 Oct - 20:44

Je valide aussi, hiiii ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinata Hyûga

avatar

Féminin
▌Messages : 84
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha, quelque part.
ݐtat d'esprit : Tranquille.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Byakugan.
▌Nindô: Je peux le faire !

MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Dim 24 Oct - 22:19

Gaara. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Dim 24 Oct - 22:29

Gaara, tu joue au foot avec moi ?

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Dim 24 Oct - 22:58

JE PRENDS L'ÉQUIPE BLEUE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   Dim 24 Oct - 23:54

Jouer au foot?.... Euh.... Ouais, je fais le gardien de but ? XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaara, une âme en peine qui a trouvé sa voie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» slt j arrive a peine
» Gaara / Cow-boy / Mâle [EC]
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bingo Book :: Plateau de Shôgi :: ► Examen réussi !-
Sauter vers: