AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 16:55

Les nouveaux genin d'Iwa venaient de recevoir leurs bandeaux, et Eikitchi Furuoka se vit donc attribuer sa première équipe. Quel intense moment d'émotion. Il se sentait rempli d'une volonté nouvelle, celle de distribuer le savoir, de répendre la bonne parole du code d'honneur des shinobis et d'apprendre à ces gosses la vraie valeur du travail en équipe, tout en les menant sur les sentiers de la gloire qui leur permettrait un jour, il l'espérait de passer chûnin. Devenir un vrai GREAT TEACHER. Oui, bon.

« Equipe numéro deux. » commença-t-il alors en levant sa liste devant la petite foule rassemblée devant l'académie. « Hanabi Fukuda, Aika Kitase, Suzumi Yamauchi. »

Tiens donc, que des filles. C'était plutôt rare pour une équipe, mais il ne s'en formalisa pas et observa attentivement les visages des trois gamines qui sortirent du lot pour s'approcher de lui. Ne perdant pas de temps, il les invita à le suivre jusque sous un préau un peu éloigné, où il sortit tranquillement une cigarette avant de leur demander de se présenter chacune leur tour, en faisant part au reste de l'équipe de ce qu'elles aimaient, ce qu'elles n'aimaient pas, et ce qu'elles attendaient de leurs futurs entraînements. Histoire de faire un peu connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 17:20

Il fallait voir l'état du bonhomme. Grand. Sûr de lui. Nourri aux bonnes intentions. Blindé de bons sentiments. Si seulement le pauvre animal avait su... Ce que, d'ailleurs, Aika ne manqua pas d'objecter de sa voix savamment sifflante : « Il va pas être déçu du voyage. » L'âge terrible. Et il avait tiré le brelan, avec ça. Hanabi, Suzumi, et elle. Aika. Que diable allait-il faire dans cette galère... Oui, c'était une sage question, mais une tardive question tout de même. Là, parfaitement naïf et si bel inconscient, il venait d'en prendre pour trente ans. Ferme. Et sans remise de peine. Et l'idiot souriait.

Alors, et comme ils s'étaient tous les quatre isolés, Aika ne chercha pas à l'épargner. « J'adore enfiler des perles et faire de longues promenades au bord de l'eau. » Dans l'esprit - et uniquement dans l'esprit, elle s'efforça de feindre un rire tout aussi cristallin que pouvait se le permettre Suzumi. Bien entendu, ce fût une effroyable peine perdue : l'ironie était déjà bien trop revêche chez cette abominable enfant. « On propose, on expose, je dispose. » Et comme elle n'était pas moins crédible qu'une gamine capricieuse en train de bouder pour quelques sucreries refusées, Aika joignit le sol, tout simplement assise en tailleur. Et croire qu'elle s'en allait muer était d'une ignorance frisant le paroxysme de la stupidité... cela, où les sommets d'espoir que l'on pouvait mettre en une catin qui, jamais, n'en mériterait le tiers.
Une catin du nom d'Aika Kitase. Une présentation tel un bras d'honneur. La face émergée de l'iceberg. Putain d'iceberg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 17:49

Suzumi souligna la remarque d'Aika d'un petit rire enfantin qui, s'il fut couvert par l'ironie bruyante de l'épéiste, marqua son visage d'un sourire amusé. Il lui plaisait plutôt bien, à elle. Redressant son bandeau qu'elle avait attaché en serre-tête, au milieu des peluches, des perles et des rubans, la châtaine se demanda ce qu'il convenait de faire en premier lieu : questionner ce bel homme sur sa situation maritale ou se plier à sa demande et se présenter à son tour ?
Oh. Après tout, pourquoi pas. S'agenouillant aux côtés d'Aika, Suzumi entreprit d'entortiller une de ses mèches de cheveux autour de son majeur.

- Je m'appelle Suzumi Yamauchi, mais vous pouvez m'appeler Suzu. ♥ Je suis la fille aînée de Hôshun Yamauchi et j'ai un petit frère de six ans, Iwajirô, ainsi qu'une petite sœur, Kohaku. J'adore le rose, les peluches, Ai-chan, Hana-chan, faire les boutiques, le parfum, la poésie, les fleurs, les robes, mais je déteste le clonage, faire du sport, les clichés, les moches qui se pensent tout permis, les jeux vidéos, la purée de pois – c'est mauvais pour le teint – et les pédophiles. ♥ J'aimerais devenir assez forte pour m'occuper des enfants de l'Académie et leur apprendre la vie, la vraie, pas celle des livres. Je trouve que le programme est inadapté et je compte bien y faire quelque chose. ♥ Sinon je n'ai pas de nindô particulier, je pense que faire en sorte que tout se passe bien dans le village est un peu le but de tous les shinobi de ce village, hihi. ♥ narra-t-elle d'une voix fluette, un sourire enjoué aux lèvres, avant de jeter un coup d'œil en coin à Hanabi. Si elle ne s'arrêtait pas, elle allait monopoliser la conversation pendant encore plusieurs minutes ; autant laisser sa chance à Hanabi de se présenter à son tour, n'est-ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 18:43

Hanabi considéra un instant son tout nouveau sensei en se mordillant la lèvre inférieure. Elle avait toujours eu un faible pour les hommes plus âgés. Les garçons de son âge étaient bien mignons, mais à part quémander des baisers maladroits et une vue imprenable sur ses légères excroissances mammaires, ils ne faisaient guère preuve de maturité. Lorsqu'il leur demanda de se présenter, elle laissa volontiers ses jeunes amies commencer. Fidèles à elles-mêmes, en un mot ou bien quatre cent vingt, leur démonstrations furent tout à fait probantes. « Hanabi ? » Il fallut quelques secondes à la petite brune pour reprendre ses esprits. Elle tira sur sa jupe trop courte et absolument inadaptée à une gamine. « Moi je m'appelle Hanabi. Heu... je suis jolie. » Rien d'autre ne lui venait à l'esprit. Bien qu'arborant une mine légèrement perplexe, Eikitchi-sensei l'encouragea à poursuivre.

« J'aime.. mes jambes. Ma bouche aussi parce qu'elle est super bien dessinée. Et j'ai déjà plus de poitrine que la plupart de mes copines, donc .. En fait, je crois que si je devais résumer, je dirais que je me trouve globalement bonne. Plus que la moyenne. Largement en fait. » Sa déclaration fuit suivie d'un silence prolongé tandis qu'elle s'installait à côté de Suzumi, lui agrippant le bras sans lâcher leur sensei des yeux qui avait légèrement blêmi. « Ah et toute ma famille est morte aussi ! » ajouta t-elle dans une grand sourire, finalement soulagée d'avoir quelque chose d'autre à dire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 22:27

Si la première, Aika, fit un discours assez sommaire qui fit hausser un sourcil à Eikitchi, la seconde, Suzumi, se montra beaucoup plus bavarde. Elle était jeune, certes, mais le paraissait davantage encore comparé à ses deux nouvelles coéquipières. Quant à la troisième... Eikitchi pâlit légèrement lorsqu'elle étala une par une ses qualités physiques en faisant l'impasse sur tout le reste, et si c'était déjà incongru chez une femme, l'entendre dans la bouche d'une gosse de onze ans était passablement surprenant.

« Hm... Très bien, très bien. Ce n'est pas exactement ce que j'attendais, mais après tout nous auront tout le temps de faire plus ample connaissance plus tard. Pour ma part je me nomme Eikitchi Furuoka, je suis jônin depuis quelques mois et je serais votre sensei attitré pour plusieurs années à compter d'aujourd'hui. Nous allons ensemble développer vos techniques et combler vos points faibles, comme le clonage pour toi, Suzumi, si j'ai bien compris. »

L'homme marqua une pause, le temps de les regarder une par une avec attention. Elles semblaient vraiment excentriques, mais il espérait que ce n'était du qu'à la pré-adolescence. Galère, sinon.

« Nous nous entraîneront ensemble cinq fois par semaine à raison de quatre heures par jour, voire plus lors de cas exceptionnels. Vous effectuerez ensemble vos premières missions, et, je l'espère, si vous progressez correctement, vous passerez l'examen chûnin dans quelques années. Des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Jeu 23 Déc - 23:24

Ce n'était pas exactement ce qu'il attendait. La bonne blague. Il n'en avait vu que la surface, l'ondulante surface qui ne faisait jamais que l'effleurer. Le pauvre. Oui, cet homme devait susciter une certaine compassion, là, quelque part. Ailleurs qu'en ce huis clos, tout du moins, car, sur le moment, le cœur de ces quelques pucelles ne semblait remplir qu'une seule fonction : battre le sang dans leurs artères.

Fidèle à elle-même, Aika fût la première à vouloir en découdre. « Et il est où l'manuel ? avait-elle fini par lâcher. » Car, quoi qu'il fût très pédagogue, et quoi qu'il parut s'appliquer à agir dans les règles, la jeune fille y alla systématiquement de son petit commentaire. « Le manuel du parfait p'tit sensei, précisa-t-elle de sa voix inlassablement railleuse. Deux points, ouvrez les guillemets : la pédagogie pour les nuls. » Il aurait pu y mettre toute la rigueur du monde, Aika ne lui aurait rien passé. Elle n'aurait jamais supporté une quelque forme de perfection. Il était forcément faillible. Il était même médiocre. A ce titre, elle ne lui vouait aucune clémence. De toute façon, elle n'en avait pas. Et même quand il suggéra - ! - qu'elles devraient s'entraîner à raison de cinq fois par semaine, quatre heure à la journée, Aika ne put que s'esclaffer. A l'air qu'il arborait, il était pourtant très sérieux. « Non, vous... vous y croyez vraiment ? » Dans son silence narquois, l'enfant bien belliqueuse ravala son venin derrière ses lèvres closes. Pourtant, longtemps après qu'elle se fût tue, flottaient encore dans l'air les doucereuses syllabes du mot naïf.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Ven 24 Déc - 2:34

Concernée, Suzumi acquiesça à tout ce que dit Hanabi, la laissant attraper son bras pour mieux poser sa tête contre son épaule à la manière d’une petite sœur qui l’appuierait dans le moindre de ses mots. C’est vrai qu’elle était bonne, Hanabi. Quant à sa famille, ce n’était pas très grave : après tout, avec Ai-chan elles étaient comme liées, assez pour surpasser cette broutille de convention. Très vite cependant son expression sereine se mua en quelque chose de plus boudeur, et Aika fut la première à réagir : le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle traduisait parfaitement les pensées communes du trio.

- Je viens pourtant de vous dire que je détestais le sport et le clonage ! soupira la jeune fille en hochant la tête, rejetant sa chevelure d’un mouvement de poignet, sans décoller de Hanabi. Mais peu importe. Je ne peux pas vous en vouloir, vous êtes tellement mignon. ♥ Vous êtes marié ? demanda-t-elle en s’armant d’un sourire candide, papillonnant des cils alors même que sa versatilité lui enlevait toute crédibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Ven 24 Déc - 3:03

La tête d'un tiers du trio sur l'épaule, Hanabi essayait tant bien que mal de réprimer une grimace absolument disgracieuse sur son visage de poupée. C'était plus fort qu'elle, les « cinq fois par semaine » et autres « quatre heures par jour » d'Eikitchi-sensei lui filaient la gerbe. Espérait-il sincèrement qu'elles suivraient son petit programme à la lettre ? Tout à coup, il lui paraissait beaucoup moins attrayant ce nouveau tuteur. Elle acquiesça d'ailleurs volontiers aux railleries d'Aika.

« Vous êtes vraiment chou, hein. Mais arrêtons de déconner juste une seconde vous voulez bien ? On a une vie, d'accord ? Je ne peux pas me permettre de laisser de côté tous mes soupireurs. » Devant l'air consterné de ses amies, elle se demanda tout à coup s'il y avait un souci avec son rouge à lèvre et s'empressa de sortir son miroir de poche orné du célèbre lapin Playboy. « Je comprends pas, c'est juste parfait. Donc, je disais.. genre, non merci madame. » termina t-elle en le gratifiant d'un sourire à faire fondre un esquimau à la pastèque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Ven 24 Déc - 13:48

Etape 1 : Oh, elles sont adorables <3
Etape 2 : Bah, ça va se rattraper.
Etape 3 : …..
Etape 4 : Quelqu'un a une corde ?

Eikitchi réussit à ne pas s'enfuir en courant, mais la désillusion était profonde. Des filles de leur âge pouvaient réellement être comme ça ? On lui faisait une blague, non ? Quand il avait onze ans, lui, il était certain que ce genre de trucs n'existait pas, sa main à couper.

« Comment ça... J'y crois vraiment ? » répéta-t-il aux mots tranchants d'Aika, qui, il le comprit alors, serait certainement la petite rebelle du groupe. Il en fallait bien une, comme on dit... « Bien entendu, que j'y crois ! Et même si vous n'êtes pas très fortes, ne désespérez pas, c'est mon rôle de vous faire progresser. Il faut envisager ces entraînements avec optimisme, vous n'aurez pas d'évaluations chiantes comme à l'académie. »
Quant à Suzumi, elle posa une question qu'il ne fut pas certain d'avoir bien comprise et à laquelle il ne préféra pas répondre, si c'était le cas. Manifestement, elles se connaissaient déjà très bien toutes les trois ; ce n'était pas forcément une bonne chose, mais Eikitchi espérait qu'au moins il n'aurait pas à les pousser pour dévelloper leur sens de l'esprit d'équipe. Si elles profitaient de leur nombre pour abuser de sa patience, cependant, il ne risquait pas de se montrer aussi positif que prévu.
Le pire encore une fois fut sans doute Hanabi, qui clama haut et fort qu'elle n'avait pas l'intention de s'entraîner. Et puis quoi, encore ?

« Pourquoi avez-vous voulu devenir des kunoichi, dans ce cas ? » demanda le sensei avec perplexité en institant bien sur le verbe vouloir, non mais sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Ven 24 Déc - 15:07

Le dialogue allait s'avérer très difficile. « Comment ça... J'y crois vraiment ? » Un quelque haussement de sourcil plus tard, la question demeurait : jouait-il si bien le demeuré ou l'était-il sincèrement ? En attendant, et naturellement soutenue par ses deux comparses, Aika afficha comme un petit air satisfait. Non, ce fût même... son sombre sourire moqueur. La garce. Et quoi que sa suffisance perdit un peu de son éclat lorsqu'Hanabi s'attacha à violer la syntaxe, elle en retint l'essentiel : « Ouais, non merci, hacha-t-elle pour toute approbation. » Croisant finalement les bras, la discussion lui semblait close ; dans le monde merveilleux d'Aika, un refus de sa part avait un trait d'universalité fascinant... et candide.

Pourtant, leur sensei ne semblait pas revenir d'une telle attitude. De toute évidence, il n'avait jamais eu l'occasion d'être une fille de douze ans. « Pourquoi avez-vous voulu devenir des kunoichi, dans ce cas ? » Renversant un moment la tête, la jeune Aika scruta autant Suzumi qu'Hanabi, exactement comme si elle avait voulu s'assurer que, pour elles aussi, la réponse allait de soi. « Mettre des raclées à des minables. Se rendre à des endroits improbables dans des tenues ultra sexy... Encore mettre des raclées. Oh, d'ailleurs, s'interrompit-elle, je suis comme en extase devant mon dernier vernis, mais j'ai pas eu le temps d'affiner les reflets qui... » Déjà parfaitement à cent lieues de l'idée de devenir des kunoichi, Aika surexposa ses ongles avec un enthousiasme tout bonnement indécent, que ce fût pour son jeune âge comme pour le moment en lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   Mer 5 Jan - 17:16

Si Eikitchi ne répondit pas, Suzumi ne lui en porta pas rigueur : après tout, ils avaient bien mieux à penser, n'est-ce pas ? Se penchant sur les ongles d'Aika, la benjamine tapota sa joue d'un air songeur exagérément exagéré, répliquant à la jeune fille que sa teinte manquait de clarté, tu sais bien que le sombre ne s'accorde pas à tes vêtements, n'est-ce pas Hana-chan ?
Le sensei les rappela à l'ordre, dépassé et blasé, et Suzumi marqua son amusement d'un petit rire de crécelle qu'elle ponctua d'un clin d'oeil kawaii tout plein.

- Vous savez Eikiiiitchi-sensei je ne pense pas que notre volonté puisse être remise en question, après tout nous sommes de gentilles filles motivées, même Ai-chan. ♥ Enfin, dans mon cas, mon papa chéri tenait à ce que je reprenne le flambeau familial et puis je dois dire qu'utiliser des parfums pour quelque chose de rustre comme les arts shinobi c'est d'une telle drôlerie, hihi. ♥ Sans compter que je ne pouvais juste pas me séparer d'Hana-chan et d'Ai-chan, elles ont besoin de moi en soutien et moi j'ai besoin d'elles pour me protéger contre les hommes qui veulent toucher ma culotte. ♥ À vrai dire je suis presque certaine que vous êtes mariés - des enfants, peut-être ? ♥ déblatéra-t-elle, parfaitement concentrée sur son propre raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bonjour je m'appelle Francis, je suis alcoolique et je bats ma femme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, je suis l'amante de votre fille [Alicia]
» Bonjour, voilà ma présentation
» bonjour je m'appelle lydia
» (TERMINÉ) Je m'appelle Lise!
» erina + si je bois de l'alcool, je suis alcoolique mais si je bois du fanta, je suis fantastique. je devrais arrêter le pâté, je suis pathétique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Paradis du Batifolage :: Plume de paon :: ► Playmobils, en avant les histoires-
Sauter vers: