AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hidan

avatar

Masculin
▌Messages : 215
▌Âge du personnage : 29
▌Localisation : Sur la route.
▌État d'esprit : Ça fait deux jours que je me suis pas foutu à poil !

Encre de chine
▌Situation: On est un peu comme les cinq doigts d'la main, mais à deux.
▌Spécialité: Vaudou.
▌Nindô: La destruction par Jashin.

MessageSujet: Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.   Ven 22 Oct - 18:40

Mettre un peu de mortel à ma triste éternelle.


    Hidan.

    Date de naissance : Deux avril.
    Âge : Vingt deux ans.
    Sexe : Masculin.
    Groupe sanguin : B.
    Village : Anciennement Yu Gakure no Sato. Mais c'est plus à l'ordre du jour.
    Etat civil : Ce serait vulgaire d'affirmer qu'il n'est amoureux que de lui même et de Jashin. C'est le cas.
    Grade :Nukenin classé S.


    "T'as promis avec la pose du mec cool, maintenant, t'es obligé de tenir ta promesse !"

    C'est long, trente minutes.

    On avait beau dire, le temps que prenait chaque rituel l'emmerdait un peu. C'était toujours trente minutes de prisent sur sa vie pérenne, trente minutes à attendre et trente minute à souffrir la lame d'acier en pleine poitrine. Hidan niait parfaitement les rumeurs de son corps mort; car son cœur battait inlassablement, et il doutait même que le faire imploser ou exploser ne le tue réellement. Parce qu'il était bel et bien vivant. Et bon sang, ça lui faisait un mal de chien. Oui, Kakuzu pouvait parler. Il n'aimait pas plus cette perte de temps que lui; être immobile et attendre à sentir le sang qui ne coagulerait pas, dans un silence étourdit par la douleur, c'était franchement chiant. S'il ne l'avait pas fait au nom de Jashin, il se dispenserait bien de toute cette merde. Mais Hidan était un fervent croyant, et il serait bien ingrat d'affirmer le contraire, alors il ne discutait pas. Les ordres étaient très clairs, après tout. Soupir. L'homme fit rouler sa tête sur sa gauche, haussant un sourcil sardonique vers son binôme qui n'avait pas relevé la tête depuis une vingtaine de minutes. Il fit glisser son épaule sur la pierre; grattant sa peau qui le titillait nerveusement puis finit par souffler un peu plus fort, dans l'espoir que son coéquipier taciturne le remarque. C'était peut-être trop lui demander, et il ne tira rien de sa comédie. Il n'était pourtant pas le genre de mec que l'on ignorait, d'ordinaire, et ça lui valait quelques remontrances. De toute façon, quel genre de gars pouvait délibérément ignorer son partenaire alors que celui là même avait un pieu en plein cœur ? Fallait vraiment n'avoir aucune conscience des valeurs de la vie humaine. Hidan redressa son visage; il commençait à avoir mal au cou. Du plus loin qu'il s'en souvienne, il avait toujours détesté patienter. Attendre équivalait au vide. C'était marrant de penser que sa religion prônait la destruction, quand on savait ce que cela impliquait - le chaos, la fin de tout. Le maelström de la vie. L'homme était simplement là pour apporter la parole de Jashin, et, par conséquent, oblitérer toute forme impure. Le contraste avec son impatience lui apparaissait un peu brutal, mais il prenait sur lui. Il valait mieux ne pas le bassiner lorsqu'il s'agissait de son Dieu.

    Au début, il avait compté les minutes. Le temps paraît plus long quand on a mal, mais il devient insupportable quand on s'y accroche trop. Alors il avait laissé tomber. Hidan n'était masochiste que par exigence. Lorsqu'il ne se trouvait pas devant la mort de son prochain, il n'était pas sûr d'apprécier la douleur. Ce n'était d'ailleurs pas l'excitation de la souffrance qui le poussait à ressentir cette enivrante allégresse lorsqu'il mettait fin à la vie de son adversaire. Il savait juste que chaque mort l'approchait un peu plus de la vertu. Ça le rendait toujours plus immortel et il sentait sa foi, son amour, sa perversion gonfler encore un peu plus sa poitrine. Hidan n'avait jamais voulu attendre après la mort. Et pour le sauver de son impatience, Jashin lui avait offert l'éternité. Il lui était apparu comme un dieu mauvais aux prémices de sa croyance, parce que pour le servir, Hidan devait mourir une fois, et puis encore une autre. Inlassablement, de la même manière. Il était là. A attendre. Mais l'ennui avait fini par passer. C'est ce qu'il s'était dit en rejoignant l'Akatsuki. Si quelqu'un pouvait être témoin de ce cérémonial, il pouvait toujours nourrir l'espoir d'être occupé par autre chose que le silence pendant une demi heure. Autant dire qu'il était mal tombé, avec ce matérialiste athée et vénal de Kakuzu. La seule chose qu'ils partageaient, c'était l'immortalité. Et il n'était pas certain d'apprécier une vie sans fin avec ce mec et sa scandaleuse adoration pour l'argent. Pourtant, il ne le détestait pas. Ça le faisait juste chier de devoir se plier à ses caprices - qui étaient toujours portées sur le même thème, mais il trouvait encore le moyen de s'en formaliser, bien qu'il n'en était plus étonné - même s'il lui faisait clairement savoir que tout ça l'emmerdait profondément. Au mieux il se faisait clouer le bec, au pire il lui assenait - ou tentait; mais l'intention restait la même - un coup plus ou moins violent. On avait rêvé mieux comme compagnon d'infortune.

    L'homme poussa un profond soupir, derechef. Le soleil s'était dérobé derrière les monticules de pierres qui restaient après le carnage du binôme en rouge et noir pendant plus d'une heure; désormais sa nitescence lui brûlait la rétine. Il ferma les yeux, plissa les lèvres. « Dis Kakuzu, tu voudrais pas me gratter le pied ? Je te jure; ça me démange en dessous de l'orteil droit. » Sans tourner la tête, il observa du coin de l'œil la réaction du nukenin - ou du moins ce qu'il pouvait en voir, puisque, concrètement; son champ de vision s'arrêtait sur ses orteils sales et son vernis écaillé. Il avait pourtant juré entendre un grondement sourd et cave, qui devait être le résultat d'un soupir mauvais ravalé au dernier instant; comme pour préserver les derniers résidus de patience qu'il possédait à l'égard de son coéquipier acculé. Apparemment, il avait crevé le silence au mauvais instant. « Ferme là, Hidan. Si tu ne nous faisais pas perdre autant de temps avec ton rituel idiot nous n'en serions pas là. C'est toujours la même chose. » Le cadet s'offusqua dans un énième souffle. Il roula des yeux sans bouger son corps sur lequel le sang avait commencé à sécher; parce que merde, ça lui faisait mal. Combien de temps lui restait-il ? Une dizaine de minutes, surement. Kakuzu le lui rapperait, comme à chaque fois. Il courait après le temps, et le temps, c'était de l'argent. « Bah ! Tu n'y comprends rien. Comment un hérétique comme toi pourrait ressentir la foi de Jashin ! Ça te mènera en enfer. » Bouda t-il d'une voix morose. Lorsqu'il sentit un reflux de sang monter le long de sa trachée, Hidan toussa bruyamment en poussant quelques jurons. « Mais sinon, tu ne voudrais vraiment pas me gratt- » «Tais toi, Hidan. » Le susnommé laissa le silence s'égrener mais ne tînt pas longtemps. D'un mouvement nonchalant et en continuant de marmonner d'un langage plus ou moins châtié, il dé-zippa sa robe noire jusqu'à son nombril, où l'hémoglobine sèche commençait à le chatouiller. De toute l'Akatsuki, il était le seul à avoir refusé le haut conforme. C'était un homme tactile. Ni la chaleur ni la fraicheur ne semblait le déranger. Il ressentait leur morsure de façon minime, et n'avait jamais eu besoin de s'habiller en conséquence. De toute façon, ça ne dérangeait personne. Il était jolie garçon.

    Ça y est. Il en était arrivé au moment où la douleur en devenait presque paralysante. Comme anesthésié, il avait l'impression d'avoir couru si longtemps qu'il ne ressentait même plus ses muscles - seulement la fatigue. Oh bon sang, si au moins quelque chose pouvait le distraire de ces conneries. Mais parmi tout ces malheurs, son lot de consolation était presque aussi conséquent. Entre les décombres, trois ou quatre cadavres ninjas qu'il avait eut le plaisir de sacrifier à son Dieu, sous l'œil inévitablement désabusé de Kakuzu " qui n'avait pas de temps à perdre pour ce genre de chose ". C'était de sa faute, après tout. Il l'avait choisi comme coéquipier, qu'il l'assume désormais ! Hidan n'était pas particulièrement belliciste, la guerre pour la guerre ne l'intéressait pas. La seule chose qu'il demandait c'était le sacrifice, une des raisons pour laquelle il avait rejoint l'Akatsuki - avant de savoir que les Jinchuuriki devaient être laissés à moitié morts. Mais parmi eux, personne pour remettre en cause sa religion. Ils avaient tous leur particularité à supporter pour s'attarder vraiment sur celle des autres. Et au moins, il n'avait plus l'air d'être ostracisé. Hidan n'avait jamais cessé de vouloir être ninja; il préférait combler le temps de cette façon. Lorsque Yugakure servait encore sa puissance militaire, il était un apprenti comme tant d'autre et ne se différenciait pas vraiment. Pas de kekkei genkei, pas d'affinité particulière. Il n'avait absolument aucun talent pour la stratégie, sa rapidité laissait fortement à désirer, et lorsque l'on découvrit que son contrôle du chakra était particulièrement médiocre - pour ne pas dire mauvais - on abandonna l'idée d'un eisei-nin en devenir. De toute façon, il était trop prétentieux et sans doute pas assez altruiste pour se former en tant que tel. Et puis le Kage avait mis un terme à tout ça, préférant faire profiter du tourisme au lieu de continuer des dépenses inconsidérées dans la formation de ses shinobi. L'adolescent ne s'en était jamais formalisé : il valait beaucoup mieux que la plupart des villageois et rester à Yu bridait son essence la plus essentielle. De nouveau, le nukenin laissa un râle s'échapper de sa gorge. Ça commençait à puer la mort, ici. Il avait besoin de se laver. Les réminiscences de son passé ne l'intéressaient plus assez pour qu'il prenne la peine de les ressasser, et il évacua ses pensées d'un geste agacé de la main.

    C'est long, trente minutes.

    "Je ne suis pas un simple pervers. Je suis un Super Pervers."

    Mes pixels et moi on s'aime d'amour; depuis le temps que je recherchais une relation sérieuse.


_________________



Dernière édition par Hidan le Lun 17 Jan - 18:49, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 24

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.   Mar 26 Oct - 0:31

VALIDÉ. Administrateur incompétent incapable de le faire lui-même, va.

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.   Mar 26 Oct - 0:33

C'est MAGNIFIQUE ! GRANDIOSE ! MIROBOLANT ! CMB !

Je te valide aussi parce que t'aimes ça, avoue.

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hidan

avatar

Masculin
▌Messages : 215
▌Âge du personnage : 29
▌Localisation : Sur la route.
▌État d'esprit : Ça fait deux jours que je me suis pas foutu à poil !

Encre de chine
▌Situation: On est un peu comme les cinq doigts d'la main, mais à deux.
▌Spécialité: Vaudou.
▌Nindô: La destruction par Jashin.

MessageSujet: Re: Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.   Mar 26 Oct - 0:35

Le CMB était pas franchement indispensable ! Surtout depuis les confidences de Neji à ce sujet, hein.

MAIS MERCI LES GARS LA. J'vous aime. Enh.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hidan ♠ Qu'il en soit ainsi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation de X-HIDAN-X
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)
» . le business reste le business . aussi agréable soit-il . [Dess']
» Ainsi soit-il...
» MAYA • Peu importe que la route soit longue, de toutes tes forces : cours !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bingo Book :: Plateau de Shôgi :: ► Examen réussi !-
Sauter vers: