AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 1:46

Côtelettes de porc pas cher !


    WERUDAN Katsudon

    Date de naissance : 7 Décembre
    Âge : 32 ans
    Sexe : Masculin je crois, mais si vous désirez vérifier par vous même ...
    Groupe sanguin : AB
    Village : Kiri
    État civil : Celibataire !
    Grade : Jônin de Kiri, anciennement membre de l'Anbu du village


[list]"T'as promis avec la pose du mec cool, maintenant, t'es obligé de tenir ta promesse !"


Il y a encore quelques temps, si vous avez eu l'occasion d'aller promener vos fesses du coté de Kiri, que vous vous êtes aventurer à visiter ce village ninja comptant dans les plus important du Monde et que, d'aventure, vous êtes allé prendre un repas dans un restaurant du village, vous avez peut être été victime d'une mauvaise farce. En effet, les gérants ayant la blagues plutôt facile prenait un grand plaisir à annoncer aux touristes un peu naïf que les côtelettes de porc de Kiri étaient tous frappés d'une terrible malédiction. C'est alors qu'il se sont surement abandonnés devant vous à de longues tirades aussi abracadabrante que mélo-dramatiques, pour conter avec une certaine nostalgie la tragique histoire du sort qui pesait sur ces côtelettes. Le plus amusant, c'est que d'un restaurant à un autre, vous auriez pu entendre des versions de ce conte totalement différentes, passant d'un démon mangeurs de nouilles exaspéré de devoir supporter les humains qui se délectaient de manger des côtelettes devant lui, d'un antique guerrier étant revenus d'entre les morts pour se lancer dans une croisade contre l'humanité dans la ferme intention de s'accaparer toutes les côtelettes de porc du monde en tant que trésor de guerre, ou encore, et je dois bien avouer que c'est ma favorite, la légende du roi des enfers qui voulait récupérer des âmes en faisant trépasser les mangeurs de côtelettes.
Mais tout aussi géniale que fussent ces histoires, ou terrifiante du coté des touristes lorsqu'elles étaient bien racontées, les restaurateurs arrivaient tous à la même chute : le trépas du mangeur si jamais les côtelettes étaient trop cuites. Évidemment, les côtelettes de porc de Kiri, qu'elles soient crus, parfaitement cuisinées, pas assez ou trop cuites, comme celles que vous pourriez déguster partout dans le monde d'ailleurs, ne présentent rien de dangereux ou d'occulte - à part pour vos intestins, évidemment, si vous en mangez trop. Cette blague à beaucoup fait rire les tenanciers de tavernes ou d'auberges et fait pâlir plus d'un client.
Mais malheureusement, comme touts les bonnes choses ont une fin, cette blague à eu tendance à disparaitre du parler habituel des restaurateurs du Pays de l'Eau. Elle peut même vous apportez des ennuis, si jamais vous êtes une touriste et que vous avez un métro de retard sur la situation, et que quelqu'un vous entend la sortir dans les terres de Kiri.

Comment ? Pourquoi cette blague est soudainement passé du registre populaire du Pays de l'Eau à la case des tabous ? Dites moi, ne seriez vous pas un de ces dit touriste susnommés ? Ah ah ah ah ah ! Attendez, ne vous vexez pas pour si peux voyons, revenez !

▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬ ▬


TAVERNIER ! Une autre bouteille de saké, je vous prie ! Je paie la tournée à cette personne ici présente, a ... (psiit ! C'quoi ton nom déjà ? ... Ah, oui !) ... A messire Invité, mon camarade de boisson pour ce soir ! Enfin bref ... Vous voulez vraiment savoir pourquoi cette blague est devenue de très mauvais gout au village anciennement réputé de la brume sanglante, donc ? Très bien, laissez moi boire un petit verre de saké de plus, et je me ferais une joie de tout vous raconter dans les moindres détails. Le principal investigateur de ce joyeux foutoir, le bon ninja que ce dernier à été pour son village, les trahisons qui y ont mené, je suis a vous tout de suite ! [...] AH ! Ça fait quand même plus de bien qu'un coup de pied au cul ça ! Hé, vous devriez boire vous aussi, l'histoire que je vais vous raconter est assez longue, et vu la caillante qu'il fait dans cette gargote, m'est avis que vous feriez mieux de vous réchauffer a grand coup d'alcool si vous ne voulez pas finir congelé avant la fin de mon récit.

Ainsi donc, le commencement de notre histoire se trouve quelques décennies plus tôt, à grosso modo une trentaine d'année d'aujourd'hui. On avait rarement connus un début d'hiver aussi froid à Kiri. La brume qui fait la réputation du village embrouillageais ce matin les rues du village à un tel point qu'il était même devenus difficile de voir le bout de ses propres mains lorsqu'on dépliait le bras au maximum. Cette brume, tellement dense, aurait été une raison suffisante pour les gérants du port de fermer son accès et de clouer les navires aux quais, si la glace qui congelais port et plage, canaux et mer ne s'en était pas chargée elle même. La neige tombait à gros flocons sur un sol déjà enneigé de plusieurs centimètres, et le vent glacial cisaillait de froid les joues des quelques rares personnes dans les rues, malgré l'orgie d'écharpes et de vêtements chauds qu'ils avaient déployés autour d'eux pour ne pas sentir le baiser de l'hiver. Ce matin, comme la nuit qui l'avait précédé, avait été aussi silencieuse que froide. Et ce silence dura jusqu'aux alentours de onze heures et demi, lorsqu'enfin, les souffrances de Koshitsu Werudan prirent fin, et qu'avec l'aide du ninja médecin appelé spécialement pour l'occasion, elle poussa hors de ses gracieuses hanches le doux bambin qui l'avait fait souffrir de longues heures avant de sortir à l'air libre. Lorsqu'enfin elle eu l'enfant dans les bras, malgré son état d'épuisement avancée, elle chercha du regard son mari, pleine d'une joie et d'une fierté incommensurable. Malheureusement, ce dernier n'était déjà plus parmi eux, et depuis longtemps. Paix à son âme sensible étalée dans le corps prêt à mettre en terre, subitement évanoui lorsque le médecin lui avait demandé si il voulait couper le cordon.

Pauvre Yasui. Demander quelque chose comme ça à quelqu'un d'aussi sensible et impressionnable que lui. Il s'était pourtant jurer d'être fort, de ne pas flancher durant cette épreuve et de tout faire pour être aux cotés de sa femme. Il avait une volonté de fer, mais sa sensibilité avait repris le dessus au dernier moment pour l'envoyer dans les cordes au moment crucial. Pour autant que je sache, il a toujours été comme ça. Il y a même des fois où l'on pouvait se demander qui était l'homme dans ce couple. Toujours les larmes aux yeux quand ses parents le grondait durant son enfance, rouge comme une tomate et haletant comme si il avait sprinté sans relâche sur un kilomètre lorsqu'il avait invité pour la toute premiére fois la belle Koshitsu à sortir avec lui, chialant comme un bébé lorsque cette dernière lui avait répondu un "oui" solennel bien des années plus tard ... Et maintenant il faisait la flaque alors que la femme qu'il aimait venait de mettre son rejeton au monde.
Lorsqu'il revint enfin à lui, son premier reflex fut de demander si sa femme allait bien. Le docteur, occupé à lui faire un bandage à la tête, lui répondis avec un grand sourire qu'elle dormais à poings fermée, complétement éreintée, et que le bébé en faisait de même. Sans prêter grande intention à la douleur que son crâne lui faisait subir, il se remit directement sur ses pieds. S'approchant du lit où reposait mère et fils, Yasui contempla en retenant ses larmes sa belle famille. Le docteur vint le tirer de ses rêveries et lui annonça que sa femme avait nommé l'enfant Katsudon.
Yasui lâcha un petit gloussement. Sa chère et tendre lui avait bien parlé de ce prénom avant la naissance, mais il ne l'avait pas pris au sérieux. Katsudon Werudan ... Il faudra penser à baisser le prix des côtelettes de porc dans le menu, se dit il, effaçant une larme de joie sur sa joue.

Quelques années passèrent. Lors de sa neuvième rentrée à l'Académie ninja de Kiri, Katsudon avait alors quinze ans. Pour la quatrième fois déjà, il retournais sur les banc de son école, au coté d'élèves plus jeune que lui de trois ans. Pour la quatrième fois donc, Katsudon retapait sa dernière année d'apprentissage aux arts ninjas, sans grand succès je dois dire.
Comme chaque année, il avait eu le droit à des sermons en pagailles sur le fait de réussir, à de beaux discours sur une carriére de ninja déjà toute tracée par les soins de sa mère aussi douce qu'un requin femelle, aux courtes disputes entre ses parents, durant lesquelles il était question que Katsudon suive la voie qu'avait choisis sa mère, et qu'il était hors de question qu'il reprenne l'auberge familial. Lors de ces disputes, Le jeune homme s'asseyait sur le seuil de la battisse en bois, le dos collé à la porte close. Elle ne duraient pas longtemps en général, le temps suffisant pour que sa maman sorte ses griffe et que toute la fierté et l'autorité de mâle dominant de son papa s'évapore d'un coup dans les airs. Durant ces engueulades, Katsudon tachait de combler sa principale lacune dans l'art du ninja, la composition de mudras. Pour le reste, c'était lui le cador. Les trois ans bonus passé sur les bancs de l'académie lui avaient permis de devenir un as dans le lancer de shuriken et de kunaï, au point même de surpasser de peu son professeur, d'acquérir une maitrise du taïjutsu plus que convenable pour un ninja de son âge, mais pour ce qui concernait ces foutus enchainements de signes, rien y faisait, il n'avait ni la vitesse, ni la dextérité, ni la mémoire pour enchainer ou faire correctement ces saloperies. Et comme depuis trois ans, c'est ça qui le faisais repiquer pour une année de plus une fois l'examen de passage en genin était finis.
Je ne sais pas d'où tu viens, mais cet examen est sensiblement "différent" de celui dans autres villages ninja. T'en a peut être déjà entendu parler, d'ailleurs. On mettait un élève contre un autre, et le sort faisait le reste. Le premier qui étriperais l'autre aurais peut être une chance de passer au test supérieur. Un sympathique morceau de passé qui a contribué à la notoriété sanglante de Kiri, je présume ...

*Kof kof* Excuse moi, mais je commence à avoir la gorge un peu rêche à force de jacter depuis tout a l'heure. Et puis avec ce froid, c'est encore pire, j'ai l'impression que ma gorge va se glacer a chaque fois que j'ouvre la bouche. Je reprend un coup de saké, et je continue, t'en fait pas ! [...]

Enfin bref. Ce n'était pas a cette épreuve ci que Katsudon échouait années après années, bien au contraire. Il avait déjà le sang de trois de ses camarades à ce moment là. Le truc sur lequel il bloquait systématiquement, c'était sur l'épreuve qui se trouvait juste après. A peine les gamins étaient ils remis du choc d'avoir assassinés celui qui aurait pu être leur meilleur ami, ils se retrouvaient face à deux jounins, et devaient montrer leurs talents dans quatre arts ninjas. La maniement des armes, le taijutsu, le ninjutsu, et le genjutsu. Au bout de sa troisième année, Katsudon avait passé le premier test haut la main, avait brillamment prouvé ses aptitudes pour les armes et le taijutsu, n'avais produit qu'une étincelle lorsqu'il dû lancer une boule de feu pour valider sa maitrise du ninjutsu, et je ne vous parle même pas de son fiasco pour prouver ses capacités de genjutsu ...
Je sais ce que tu dois te dire, là. Et t'as parfaitement raison. Outre la boucherie de cet examen, il n'y avais pas grand monde qui devenait ninja à Kiri. Un "critère de sélection de la futur élite du pays" comme le disais si bien les dirigeants du pays, le 4éme Mizukage compris. Remarque, c'est sur que comparé au test de chochotte qui consiste à ne faire qu'un simple clonage à Konoha, on a deux extrêmes là ...

Toujours est il, que la douceur maternel poussa Koshitsu à s'inquiéter plus qu'elle ne le faisait déjà pour l'avenir de son fils, et c'est pour cette raison que la chuunin à la trentaine rayonnante retira sa progéniture des bancs de l'académie, avec l'approbation - malgré lui - de son époux Yasui. Comparable à la formation réglementaire que doivent subir les genins par équipes de trois sous la tutelle d'un jounin, la kunoichi forma le jeune ninja de la même manière. Il faut dire que la dame n'étaie pas n'importe qui. Descendante lointaine du glorieux clan ninja Fûma, Koshitsu était la fille unique d'un des sept grands ninjas bretteur de Kiri de l'époque, et d'ailleurs seule héritière légitime de ce titre et de l'épée qui l'accompagne. Véritable génie des arts ninjas dés son entrée à l'académie et aussi connu pour avoir un caractère bien trempée, les six ans qui suivirent n'allaient pas être un camps de vacance pour Katsudon. Les premières années virent s'enchainer une batterie d'entrainement tout aussi ardus qu'extrême durant lesquelles notre Katsudon appris par exemple comment survivre dans un environnement hostile sans la moindre ration de survie, une maitrise du chakra tout a fait acceptable pour un niveau de chuunin - qu'il a encore aujourd'hui, d'ailleurs - l'art du camouflage - son atout principale aujourd'hui - et, bien sur, un ensemble un peu plus complet de mudras.
Ayant maintenant le niveau limite mais tout ce qu'il y a de nécessaire dans ce dernier domaine, et un maitrise plus que bonne dans tout les autres domaines, Katsudon entrepris de se présenter au termes de ces six ans d'entrainements à la dure. D'ailleurs, tant que j'y suis, d'une certaine manière, j'imagine qu'il peut remercier cette carne de Zabuza Momochi. Si il n'avait pas été la pour crever un par un la centaine de participants l'année précédente pour qu'une reforme de l'examen soit faite, j'imagine que Katsudon n'aurais jamais pu dépasser le grade de Genin ...
Katsudon se présenta l'année d'après le massacre au nouvel examen. Ce dernier passa comme une lettre à la poste, et l'obtint sans avoir eu à transpirer.
Il avait alors vingt deux ans. Les examinateurs étaient bien moins vieux que lui, et étaient déjà jounins. Son père sabra la bouteille de champagne qu'il avait mis au froid quelques années plus tôt - lors de sa premiére dernière année d'académie - pour fêter son succès à l'examen. Et on a beau dire ce qu'on veux, qu'avec l'âge l'alcool se bonifie, Katsudon trouva au breuvage une petite touche de moisi.

La même année, il se présenta illico presto à l'examen de chuunin. Cette année là, celui-ci se passerais à Suna, dans le Pays du Vent, bien loin à l'Ouest. Ils étaient 91 genins de Kiri, allant de 11 à 59 ans, à s'y être inscris cette année là. Ils ne furent qu'une dizaine à prendre le bateau pour rejoindre le continent et passer par le pays du feu, les autres préférant entretenir un certains esprit de compétition en traversant l'océan puis le continent par leurs propres moyens. A Suna, les ninjas ne se présentèrent qu'au nombre de soixante quatre, et Katsudon était l'un des derniers arrivés, salement amoché par les alléas du voyage. Au total, des ninjas venus des quatre coins du monde se retrouvèrent tous dans une salle pour passer ce qui serais la premiére épreuve de l'examen de passage en chuunin. Là, il eu droit au sempiternelle discours pour cette premiére épreuve, à savoir l'insinuation à copier, le système de point, bla, bla, bla.
Au bout d'un quart d'heure, la premiére équipe se fit virer. Et c'est comme ça que Katsudon et deux collègues de Kiri obtinrent le droit de recommencer l'année d'après.
Le test écris de l'année suivante fut passé avec brio - où comment rendre feuille blanche en sachant pertinemment que la dernière serais celle qui compterait. Cette fois-ci, l'examen prenait place au village d'Iwa, et Katsudon était arrivé le premier du groupe de Kiri. D'ailleurs, si ma mémoire est bonne, c'est depuis cette époque qu'il traine le même accoutrement. Le corps enveloppé dans des mètres de sarashis, Katsudon arborait toujours une fière crinière donnant dans des tons orangés jusqu'au pourpre en fonction de la luminosité de l'endroit où il pouvait se trouver. Sa masse capillaire importante était en permanence séparée du reste de son visage par le bandeau de son village, qui lui entourait tout le contour de la tête. Son visage, en général illuminé d'un grand sourire naïf, arborait toujours trois trainées noires de charbons ; une sur le nez, et deux sur les joues. D'un naturel très fin, à la silhouette agile et élancée, une paire de botte renforcée de plaques métalliques, un pantalon aux jambes bouffantes aux couleurs vertes de camouflage et un haut à manche longues résillés suffis à l'habiller. Rajoutez à cela une cape courte des mêmes couleurs que son pantalon et une paire de shurikens fûmas à trois lames reliés à sa ceinture ventrale métallique par des fils de métal, et vous pouviez dors et déjà partir à sa recherche en étant sur de le trouver.
Hum ... La seule différence concrète entre son apparence d'il y a quelques années et aujourd'hui, hormis le fait que ses traits ont du changer un petit peu avec le poids des années, c'est sans doute le fait que son bandeau frontal n'arbore plus la plaque métallique de Kiri.

*Eurf* Oh ! Excuse moi deux petites secondes, c'est l'heure de ma petite pause saké. [...]
Ah ! Y a pas à dire, ça vous requinque un homme !

Hum ? Si je l'ai personnellement connus ?
Hum .. Il est assez difficile à cerner, tu vois. Mais je vais essayer de faire appel à ta mémoire si tu permet. T'as certainement pu rencontrer des personnages ressemblant très exactement à Katsudon dans les livres. Tu sais, c'est ce genre de personnage que l'on rencontre dés le début de l'histoire, qui nous parait être une personne possédant un grand charisme, possédant un parler assez grossier et familier, certes, mais auquel on s'attache tout de suite. Mais c'est aussi quelqu'un du genre a faire des courbettes devant les grands de ce monde à et vouvoyer tout le monde jusqu'à ses plus proches amis, ce qui fait qu'on a toujours quelques doutes à son sujet. Pourquoi cela ? Hum, surement à cause du profond orgueil que l'on peut lire dans ses yeux, ou peut être à cause de sa nonchalance, qui fait de lui un personnage aux apparence de Mr. je-sais-tout-blasé et qui ne semble être impressionné par rien ni personne. Enfin, orgueil, mais qu'il contrôle parfaitement. Aussi malin et sournois qu'un renard, notre ninja sait lorsqu'il doit plier les genoux devant forte partie pour ne pas s'attirer des foudres plus fortes que lui ...
Mais tu sais, c'est souvent ce personnage qui se révèle être qui en fin de compte une canaille de la pire espèce de nombreux chapitres plus tard. Dans les contes, le lecteur ne s'aperçoit de la malhonnêteté et des ruses dudit personnage uniquement lorsque ce dernier à planté - dans l'ombre bien sur - un poignard si profond dans le dos d'une personne importante, d'un pays ou du grand méchant lui même par exemple, qu'il profite de l'agitation pour faire accuser le héros et se récolter les honneurs d'avoir intercepté un dangereux individu. Une telle description te dis surement quelque chose, pas vrai ?

Bien qu'étant un expert en mensonge, trahisons et autres entourloupes, tout ceci ne constitue pas son caractère. C'est un homme d'un très grand calme qui affiche la plupart du temps un petit sourire léger. Katsudon se considère lui-même comme un homme de la vieille école, réfléchi et peu enclin à prendre des risques inconsidérés … Il est assez égoïste, du moins c'est ainsi qu'il se montre, profiteur, peu enclin au combat et il use de son charme avec une certaine arrogance. Ayant toujours le mot juste au bon moment, notre ami Katsudan peut selon son auditoire passé pour le plus distingué des gentleman, pour le plus impoli des rustres, ou bien les deux à la fois, dans un mélange aussi insolent que malicieux. Ça répond à ta question ?

Enfin bref, la suite n'est pas très intéressante à raconter. C'est la montée habituelle pour un ninja qui se donne le mérite de réussir en bossant comme un acharné. Devenus chuunin lors de l'examen d'Iwa, il n'a fallu qu'une seule année au jeune ninja pour être promus au rang de Jônin, puis un an supplémentaire pour être affecté à l'Anbu, dans le département de l'Anbu. C'est à partir de se moment là que Katsudon se fit un véritable nom dans le monde shinobi. Ayant à son actif l'arrestation ou l'assassinat de criminels redoutables classés rang S sur les bingo book de plusieurs pays, ce grade permis surtout au jeune ninja de voyager et de voir le monde comme il le voulait, loin du régime dur et autoritaire que pouvait exercer le 4éme à Kiri. Hum ? Qu'est ce qu'il y a ? Quelque chose te perturbe ?
Ah, je vois. C'est vrai que le fait de se faire un nom tout en étant dans une brigade cultivant un grand secret pour ce qui relève de l'identité de ses membres, il peut paraitre assez étrange que notre ami Katsudon ai fait résonner son nom un peu partout au fil de ses voyages. La faute à une mission, durant laquelle il fut chargé d'assassiner un seigneur du Pays de l'Herbe plutôt influant dans le gouvernement de son pays, et qui préconisait un durcissement des relations avec Kiri. D'autant plus que ce même seigneur était connus à travers le monde pour sa réputation de salopard va t'en guerre et parfaitement contre les "amitiés" entre pays. Bien conscient que de telles ambitions ne plairaient pas aux têtes pensantes du village des brumes, celui-ci engagea toute une troupe de mercenaires pour assurer sa protection. Le quatrième n'étant résolument pas enclin à laisser cet homme mettre en place ses idées au sein de son gouvernement, il dépêcha ses troupes les plus proches du Pays de l'Herbe à courir après la tête de se bon homme. L'unité de Katsudon, qui revenait d'une mission qui les avaient entrainés dans la région d'Iwa, fut la premiére à arriver sur les lieux. Il n'y a pas grand chose à dire sur l'affrontement. Une centaine de mercenaires défroqués comptant plus sur leur barbarie que sur toute autre forme plus noble de la bataille face à quatre membres de l'élite de Kiri, j'ai pas besoin de te faire un dessin pour te raconter comme l'histoire à fini. La bande de mercenaire ayant tout juste goutée aux méthodes de combats de Kiri, la troupe de ninja de la brume vinrent à bout de la garde du seigneur avec un peu plus de mal, avant de se retrouver enfin face avec leur cible en personne. Ou pas.
Manque de pot, le gouvernement du Pays de l'Herbe se montra plus prévoyant que jamais. Sentant bien un retour de flamme de la part de Kiri, toute une bande de ninja avait été dépêchée pour accueillir les assassins du Pays de l'Eau. Cette fois, à trente contre quatre, les espoirs de vaincre étaient mince de vaincre. Dans la force du désespoir, la fureur des ninjas de Kiri suffit à entrainer la mort de leur cible, ainsi que de la plupart des ninjas envoyés pour le défendre. Le tout dans l'explosion de la forteresse du seigneur, à l'origine piégée par les quatre assassin, dans le but de faire disparaitre toutes trace de leur passage en ces lieux.
Au final, seuls deux des assassins de Kiri parvinrent à survivre à cette situation désespères. Peu de temps avant l'explosion, ils étaient trois à avoir atteint les égouts de la forteresse, avec une troupe de poursuivants aussi acharnée que meurtrières à leur trousse. L'un d'entre eux avait un bras arraché, le deuxième, Katsudon, gisait inconscient sur l'épaule du troisième, le chef de l'unité, qui lui n'était pas disposé à se laisser mourir ici. Au moment de l'explosion, les trois membres avaient sautés dans la rivière souterraine qui faisait office d'égout à la forteresse. L'un d'entre eux, le chef, périt écrasé au fond de l'eau par un débris de roche projeté par l'explosion.
Et dire que cette opération qui n'aurait dû être qu'un simple assassinat de routine avait pris de telles proportions ...

Hum ? Tu comprend toujours pas pourquoi il s'est fait un nom dans le monde shinobi grâce à cette affaire là ? Ah ... Disons juste qu'au moment critique, les attaches du masque des forces spéciales de Katsudon cédèrent à un problème de fabrication, laissant le visage du ninja à découvert. Un détail qui ne manqua pas aux ninjas ennemis à ce moment donné.
La semaine qui suivit, des dizaines d'avis de recherches furent publiés, affichés dans les rues des villes du Pays de l'Herbe, ainsi que dans les Bingo Book des ninja de Kusa.

Au final, cette mission fut un véritable fiasco. L'appartenance des assassins à Kiri étant confirmée, le durcissement des relations en le Pays de l'Eau et celui de l'Herbe eu bel et bien lieu, une forte période de tension s'installa entre les deux villages, on passa d'ailleurs prés d'une guerre ouverte entre ces deux contrées, guerre qui fut d'ailleurs évitée par événement que l'on attendait pas. Je t'explique : une guerre entre Kusa et Kiri aurait forcément impliqué le reste du monde shinobi. Ça aurai commencé avec le Pays de Feu, qui se serais retrouvé coincé entre les deux antagoniste de ce conflit, et qui se serait donc vu contraint de rentrer dans le conflit pour se défendre, puis avec les partisans de la chute de Konoha, qui se serait lié avec l'un ou l'autre des deux pays pour arriver à leurs fins ... Enfin bref, on se serait retrouvés avec une nouvelle Grande Guerre Ninja sur le dos.
Mais voyant les choses venir, les dirigeants des grands pays ninja réussirent le tour de force de calmer le jeu entre les deux pays opposés. Officiellement, ils se permirent de mettre les pieds dans le plats pour les raisons précédentes. En revanche, officieusement, la raison est tout autre. Après Kiri, ils sentaient que le même coup de p*te diplomatique allait venir avec le temps pour leurs contrées respectives. La mort de ce seigneur du Pays de l'Herbe ne pouvait pour ainsi dire que les arranger. D'où cette soudaine sympathie pour Kiri, et indirectement pour le seul homme connus ayant participé à cette opération, j'ai nommé Katsudon Werudan.
Enfin bref, on s'éloigne, là. Revenons à nos moutons, si tu veux bien.

Donc, comme je le disais, ce moment de sa vie fut excellent pour Katsudon. De cette affaire résultat quelques incidents diplomatiques sans trop grande importance. Kusa réclama la tête de Katsudon, Kiri, dans un faux élan de bonne foi, dégrada le shinobi et l'exclu de l'Onoi. Un Anbu dont la tête est connue un peu partout ne servant à rien, Katsudon fut donc renvoyé à sa vie de Jounin, et c'est d'ailleurs là que la blague concernant son nom et les côtelettes de porc commencèrent à faire leur apparition.
Durant cette période bénie où il ne faisait rien d'autre que de barouder, faire des rencontres, gouter les spécialités locales, tout en effectuant régulièrement une mission pour satisfaire le village, Katsudon eu l'occasion de passer par les quatre autres grands villages ninjas. Il devint même une sorte d'agent de liaison entre Kiri et le reste du monde, tant il avait de bonnes relations avec certains ninjas des autres villages. En particulier avec une certaine Reimei. Belle comme l'aurore et aussi colérique que l'océan, cette kunoichi de Kumo lui donna un fils deux ans plus tard. Littéralement aux anges, Katsudon envisagea même de quitter le métier de ninja pour aller s'installer définitivement en tant que restaurateur à Kumo.
Mais le destin semblait ne pas partager le même avis. C'est bizarre tout de même, cette manie qu'il a s'entêter de vouloir reprendre un peu de bonheur à quelqu'un, lorsqu'il doit juger qu'il en a trop. Toujours est il que cette période fut très tendue entre Kumo et Kiri. A l'époque, le village de la Brume, en proie à une guerre civile qui verrais plus tard la chute du quatrième et l'avènement d'une ère plus sure et plus stable sous la surveillance de la belle cinquième Mizukage. Favorable à ce que la révolution se fasse, Kumo avait envoyé des fonds pour prêter main forte aux rebelles, ce qui, tu t'en doute, déplus tout particulièrement au quatrième. Tout les habitants du Pays de l'Eau ayant un rapport de prés ou de loin avec le Pays de la Foudre furent soupçonner d'espionnage et pour la grande majorité d'entre eux exécutés pour haute trahison.
Katsudon, ayant tout juste appris l'assassinat de sa femme et de son tout jeune fils par des ninjas de Kiri infiltré au Pays de la Foudre, retrouva les cadavres de Koshitsu et Yasui, et parfait appât pour le piéger dans l'auberge familiale. Échappant de peu au traquenard tendu par son ancien chef de la division de l'Onoi, Katsudon s'enfuit en toute hâte de Kiri, quittant à tout jamais le giron ensanglanté du village de la brume, détruisant dans sa fuite le port tout entier, à l'aide d'une quantité massive d'explosifs.

A l'époque, il a cherché à se venger, bien évidemment. Mais l'Histoire s'en chargea pour lui. L'ancien système de Kiri fut renversé, les têtes de ses anciens dirigeants furent coupées, à par peut être celle du 4éme, qui devint je ne sais trop quoi après ça ... Quelques temps plus tard, on raconte que la cinquiéme Mizukage en personne dépacha un messager pour retrouver Katsudon pour lui transmettre les excuses du Pays le l'Eau, ainsi que pour lui proposer de retrouver ses anciennes fonctions avant qu'il ne quitte le village. Malgré le fait qu'il s'était déjà bien habitué à sa nouvelle vie remplie de grasse matinées et sans ordre le shinobi accepta de suite, et entraina toute sa petite troupe avec lui. Ouaip, en effet, il n'était plus seul depuis quelques temps. Et c'est bien ce que constata le messager. Ce dernier le trouva dans les montagnes dans le nord du Pays du Feu, accompagné d'une petit troupe de quelques gamins allant de huit à quinze ans. Cette bande de marmot, pour la plupart orphelins, le ninja les avait recueillis de bon cœur et les formait désormais aux arts shinobi, et formait accessoirement avec eux une bande de voleurs. Ceux-ci, bien qu'ayant rejoins l'orphelinat de Kiri, garde un lien très fort avec Katsudon, qui leur rend d'ailleurs visite régulièrement.
Aujourd'hui encore, Katsudon ne saurait dire pourquoi il s'était entêté à recueillir tout ces gamins. Le trou béant laissé par la perte de son tout jeune fils ? L'envie de faire quelque chose de bien ? La compassion ?

Enfin bref, voilà, depuis ce jour là, le fier ninja Katsudon est retourné et défends toujours les intérêts de Kiri, particulièrement dans la formation de jeunes ninjas, s'occupant de temps à autre de la formation de jeune genin en prenant la tête d'une petit équipe, et s'occupe accessoirement des nombreux orphelins qu'a fait la révolte lors de son temps libre. Malgré le fait qu'il soit considéré comme une tête à abattre pour les forces spéciales de Kusa, ne sachant que faire d'autre de mieux que ... Hum ? Comment ça, des "mecs avec des masques bizarres" viennent d'entrer ?
Attends voir ... WOUOH PUTAIN ! A TERRE !


"Je ne suis pas un simple pervers. Je suis un Super Pervers."

[i]Lucas, 17 ans, feignant à temps plein au point de bâcler ce dernier point de présentation (MOUHAHAHAHAHAHA èwé)


Dernière édition par Katsudon Werudan le Mer 1 Déc - 16:25, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 12:54

Alors, alors..
J'ai beaucoup aimé ta fiche ; originale, très bonne forme, un fond intéressant. J'ai relevé deux - trois détails cependant :
- Les ninja polyvalents sont d'une rareté extrême (dans le manga, il n'y a que Kakashi - qui cheat à l'aide du sharingan volé à Obito - Jiraiya - qui cheat grâce à ses grenouilles - et Itachi - le seul qui cheat pas, en fait, donc je laisse visualiser le truc de winner que ça peut être), et comme dans ta fiche tu sous-entends que c'est le cas pour ton personnage aussi je compte sur toi pour clarifier les choses et rester sensé dans ton journal de bord. :)
- Ton personnage ne peut pas se faire un nom s'il est dans l'ANBU dont la règle numéro est l'anonymat le plus strict (d'où le masque, le pseudonyme, etc). C'est la triste loi du travail dans l'ombre.
- Je suis peut-être le seul que ça fait tiquer, mais le passage Kumo / Kiri me semble déplacé. Quand bien même Kumo serait favorable à la chute de Kiri, je ne le vois pas sacrifier des troupes pour ça. À la limite envoie-t-il des fonds aux rebelles en guise d'appui, mais pas davantage. "Attendons que la guerre civile se passe" ce genre de choses. Après, je laisse le soin à mes collègues administrateurs de donner leurs avis et éventuellement de rebondir sur des choses que j'aurais loupé. Wink

Voilà ! J'espère que tu comprendras, bonne inspiration pour rectifier ça et bonne négociation avec mes collègues s'il y a. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenten

avatar

Féminin
▌Messages : 133
▌Âge du personnage : 24
▌Localisation : Konohagakure
▌État d'esprit : Banzaï !

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Les armes Blanches
▌Nindô: Prouver que les femmes peuvent être aussi forte que les hommes.

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 13:19

Bienvenue ! (z'avez vu dans l'histoire je me suis travestit en homme What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chôji Akimichi

avatar

Masculin
▌Messages : 195
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Konoha.
▌État d'esprit : Affamé.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Décuplement.
▌Nindô: Repousser ses limites pour être accepté en tant que tel.

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 14:23

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 14:47

Yô ! J'veux des ramens au porc. Et que ça saute.
Revenir en haut Aller en bas
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 16:40

Bienvenue à nouveau!^^ Et merci pour le verre xD

Alors, je rejoins Neji sur le passage de Kiri / Kumo. Une guerre civile concerne un pays en particulier. Donc Kumo ne prendrait pas en effet le risque de s'en mêler, ils attendraient plutôt que la guerre se finisse et agiraient ensuite en fonction du vainqueur. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 16:45

    Et voila ~ ♫

    L'histoire revue et corrigée pour ce qui n'allait pas :
    - j'ai modifié l'histoire de ninja polyvalent (c'était pas mon intention au départ, au temps pour moi si ça eu cet effet ^^")
    - j'ai tout bien expliqué (enfin je pense .___.) le fait que le nom de Katsudon soit un peu connus malgré le fait qu'il ai été un membre de l'Oinin de Kiri !
    - J'ai réglé le problème des troupes envoyées à Kiri, mais j'ai gardé l'histoire des fonds (pour tout de même gardé l'embrouille entre les deux pays, pour conserver une suite un tant soit peu crédible de l'histoire ^^)

    Normalement, tout devrait aller ! Merci d'avoir pris le temps de lire ce pavé ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi Hatake

avatar

Masculin
▌Messages : 162
▌Âge du personnage : 36
▌Localisation : Quelque part tranquille a bouquiner
ݐtat d'esprit : Whatever...

Encre de chine
▌Situation: Irrégulière, j'ai perdu mes papiers à la teuf de samedi et les autorités me détestent. Help.
▌Spécialité: Raiton... et piquer les techniques des autres aussi...
▌Nindô: Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien. Mais ceux qui abandonnent leurs amis sont pire que ça.

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 19:27

Neji Hyûga a écrit:
Alors, alors..
(dans le manga, il n'y a que Kakashi - qui cheat à l'aide du sharingan volé à Obito - )

je proteeeeeeeeste Obito me l'a offert sur son lit de mort (écrasé certes bon cimer le lit de mort mais commem!) et m'a brisé le coeur en mourant. Depuis je me suis abandonné a toutes relations parce que c'était mon vrai love! (merde fangirls a la con sortez de mon corps en fait!)

Bienvenue mec =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 20:05

Alors, en relisant ta fiche modifiée, je me pose une question, peut-être que j'ai mal compris ou loupé quelque chose. Katsudon s'en va à cause des ordres donnés par le mizukage qui ont touché sa famille, il aurait pu revenir une fois ce dernier déchu. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait? Avait-il aussi de la rancoeur envers les rebelles ayant provoqué la guerre civile? Le gouvernement déchu a-t-il présenté son départ de telle façon que la nouvelle Mizukage le voit comme un traître plutôt que comme un shinobi utile à ramener à la maison qui a subit les extrémités des décisions lors de la guerre civile? Bref, en un mot, pourquoi exactement n'a-t-il pas profité du changement, à être toujours nukenin? Et pourquoi exactement est-il poursuivit?

Voilà, en éclaircissant tout ça par des détails, ça devrait être bon après ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 20:36

Et voila ! Cette fois, tout devrais être bon ! °O°
Revenir en haut Aller en bas
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 22:07

Hum... Désolé mais plusieurs choses ne vont pas dans les détails. ^^

Pourquoi Katsudon ne garde-t-il pas son allégeance envers Kiri, pouvant très bien arrêter d'être shinobi tout en vivant dans ou prés du village caché. Ce serait même plus logique en soit, ne trouves-tu pas? Surtout qu'il pourrait s'occuper des orphelins de la guerre civile. Il aurait ainsi le soucis en moins d'être embêté par les autorités.

J'ai l'impression que tu tiens à faire un nukenin, il faut savoir que ces derniers le sont pour des bonnes raisons, et celle-ci ne correspond pas. Les nukenins sont des gens qui ont fait des choses vraiment graves, et Kiri aurait accepté que Katsudon revienne en délaissant son rôle d'oinin. Pour un village caché, il est important de garder sous surveillance et à proximité un tel shinobi pouvant donner des informations à d'autres.
Pour mieux t'expliquer, d'autres shinobis ont certainement décidé d'arrêter de remplir leur fonction suite à des épreuves de la vie difficiles, mais ils n'en viennent pas à quitter leur village caché... Si c'était le cas, les nukenins seraient bien plus nombreux qu'ils ne le sont réellement.

De plus, pourquoi est-il dans le bingo book de Kusa?

Courage pour arranger cela^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Dim 28 Nov - 22:40

Hum ... C'est pas con ce que tu me dis là ...
Voila, gros edit, mais cette fois tout devrait aller

Pour le fait que Katsudon soit encore dans le Bingo Book de Kusa, c'est dans le texte ^^
(Il a participé à l'assassinat d'un noble du Pays de l'Herbe en tant qu'Oinin de son village, mais manque de pot, son masque s'est détaché, et il s'est retrouvé à visage découvert ~)

Merci encore pour les remarques Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Mar 30 Nov - 14:01

Je n'avais pas vu pour le Passage pour Kusa, désolée.^^' D'ailleurs, ce n'est pas logique, ton personnage est oinin, il s'occupe seulement de pourchasser et neutraliser les nukenins de Kiri. Il n'avait donc absolument rien à faire dans une mission d'assassinat d'un noble de Kusa.

Ensuite, concernant les orphelins qui ont suivis Katsudon, tant qu'ils sont de Kiri, ça se tient. Par contre, ils ont du sûrement rejoindre l'orphelinat car ton personnage ne doit pas avoir les moyens de s'occuper de tous. Egalement, par logique, ils vont à l'académie pour suivre un enseignement, en tout cas, ceux qui ont du chakra bien sûr. Donc, si jamais tu veux qu'il s'occupe des dits orphelins en participant à leur formation, il peut avoir choisi de devenir sensei à l'académie, ce qui le ramènerait à son envie d'une vie moins mouvementée comme tu l'avais précisé au début dans ta fiche. Ou peut-être que tu sous-entends par "s'occuper de la formation des jeunes ninjas" le fait qu'il est un jônin en charge d'une équipe de genins. Il serait biend'éclaircir ce point là^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Mar 30 Nov - 20:44

    Si si, je t'assure, y a bien un passage sur Kusa qui explique qu'il soit encore dans le Bingo Book ^^

    Sinon j'ai édité pour préciser de quoi il s'occupait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sabaku no Gaara

avatar

Masculin
▌Messages : 332
▌Âge du personnage : 22
▌Localisation : Sunagakure
ݐtat d'esprit : ...

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: Le sable of course
▌Nindô: Etre accepté et protéger

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Mer 1 Déc - 15:26

Alors, concernant justement cette fameuse mission à Kusa, le problème reste le même. Dans le manga, aucun oinin se retrouve à faire autre chose que sa tâche d'origine, pourchasser les déserteurs de son village.
De plus, cette mission est donc très importante certes... mais sans urgence immédiate... Kiri a largement le temps de mettre sur pieds une équipe spécialisée pour ce genre de mission, donnant ainsi bien plus de chances pour un succès.
Désolée, mais ça ne tient pas la route. Un oinin est un oinin, un shinobi qui reste dans l'ombre et donc inconnu dans le monde.
Tu peux comprendre alors qu'une mission pour le faire connaître et être dans un bingo book est hors-contexte.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fouguedelajeunesse.forumactif.ws/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Mer 1 Déc - 16:13

    Bon, c'est modifié (encore XD)
    J'ai changé le fait que Katsudon soit de l'Oinin pour en faire un simple de l'Anbu.

    Donc, en clair, l'unité de Katsudon revenait de la région d'Iwa après y avoir accompli une mission, et à reçu l'ordre de mission stipulant l'assassinat de l'homme politique.
    Étant proche du Pays de l'Herbe, l'unité d'Anbu y est allé, à été piégé par les ninjas de Kusa, et c'est la que l'identité réelle de Katsudon à été révélée aux ninja de Kusa, suite à un petit défaut de l'attache de son masque ...

    Mais l'incident diplomatique a été évité de justesse grâce à l'intervention des autres pays, qui, de leurs cotés, étaient officieusement plutôt satisfait de la mort de l'homme politique, mais qui gardait pour raison officielle de vouloir éviter tout conflit entre Kiri et Kusa.

    Donc, cette fois, en espérant que tout aille comme il faut (il me reste encore un petit espoir XD), je vous souhaite une bonne modération, et vous remercie du temps et de la patience qu'il vous auras fallu pour ma fiche !



    P.S : Si ça ne va pas non plus, évitons de tourner encore autour du pot pendant des jours, et dites moi si je dois supprimer cette partie de l'histoire, plutôt que de répartir dans une longue série de compromis ... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Madara Uchiha

avatar

Masculin
▌Messages : 463
▌Âge du personnage : 23

Encre de chine
▌Situation: Je suis un cow-boy solitaire, babe.
▌Spécialité: grosbill.
▌Nindô:

MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   Jeu 2 Déc - 14:01

Les ANBU étant sous ordre direct du Kage et ne devant des comptes qu'à ce dernier, il me semble peu probable que l'incident diplomatique soit évité ; en partant du principe que le kage s'implique personnellement dans cette histoire d'assassinat politique (d'autant que si c'est la politique de Kusa, je ne vois pas en quoi cela gêne Kiri, mais admettons) tu imagines un peu le bordel que ça peut engendrer ? Ce n'est pas une affaire qui peut s'étouffer, quand bien même les autres kage s'en mêleraient (même si, là, encore, je ne vois pas en quoi ; prendre le risque de se compromettre pour si peu, quand bien même ça les arrangerait, est beaucoup trop risqué pour qu'ils se mouillent clairement). De plus, le fait d'être révélé en tant qu'ANBU, cela équivaut à un déshonneur d'une envergure assez imposante pour être forcé de se faire hara-kiri sur la place publique, surtout si cette erreur a coûté une éventuelle guerre à son village caché.
Nous ne pouvons te forcer à rien, mais si tu penses qu'il te serait plus simple de supprimer ce passage c'est à toi de voir. Wink Nous nous contentons de t'expliquer en quoi nous ne pouvons pas valider ces passages-là. :)
Encore une fois, bonne inspiration pour rectifier ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Katsudon Werudan, l'homme a la toison orangée ! èwé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bingo Book :: Plateau de Shôgi :: ► Recalés-
Sauter vers: