AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Mission] L'appel de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: [Mission] L'appel de la liberté   Mar 16 Nov - 20:49

« Bon… tu as bien compris, Osamaru ? Tu te rappelleras de tout ce que je t’ai dit ? »
« Oui sensei ! Je ferai de mon mieux, sensei ! » s’exclama la genin dans un salut vaguement militaire.
« Hum. »
« Euh… non je… non seulement je ferais de mon mieux, mais je réussirai coûte que coûte ! » corrigea-t-elle devant la moue de son maître.
Ce dernier hocha la tête. Il préférait ne pas commenter, alors qu’intérieurement, il songeait : T’as bien intérêt !. Non pas que c’était la honte de rater une mission de rang D, mais… si en fait. Uoza Eda en avait un peu marre d’être la risée des jônins parce que sa seule élève était une incapable. Bien sûr depuis qu’ils avaient déménagés à Konoha, c’était différent. Personne ne connaissait encore les… hum… « capacités » de son élèves. Et c’était très bien comme ça. S’il avait eu le choix, il l’aurait laissé vaquer à ses occupations, mais cela faisait des jours qu’elle tournait en rond et elle était intenable. Une mission pour Konoha lui ferait le plus grand bien. Elle se défoulerait, rencontrerait des gens… sans compter qu’il avait, quoi ? une voire deux heures de paix totale. Et ça, c'était parfait.
« Bon, vas-y ou tu vas être en retard. Et appliques-toi ! » ajouta-t-il tandis qu’elle disparaissait au coin de la rue en lui faisant un signe de la main. Uoza s’appuya contre le mur en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir faire de tout ce temps libre. Il n’avait pas l’habitude.

*

Osamaru arriva en lisière de la forêt qui entourait le village. S'il faut le préciser, elle ne connaissait absolument pas le terrain. Mais elle était tout à fait confiante. Une biche nommée Ichi ? Ça ne pouvait pas être pire que Terminator le sanglier qu'elle avait eu à attraper une fois, avec son ancienne équipe. Osamaru sourit à ce souvenir. Jamais elle n'avait volé aussi loin et aussi haut... et jamais elle n'avait eu autant de peine à s'asseoir après une mission. Ah la la... que de souvenirs. Comme elle était la première sur les lieux, elle s'assit au pied d'un arbre et sortit une banane de sa poche. Osamaru avait pris toute sa panoplie : sais, senbons et... bananes, of course. Elle éplucha le fruit et commença à le manger tout en se demandant avec qui elle était censée réaliser cette mission. En fait Uoza-sensei avait été tellement heureux qu'on lui trouve quelque chose à faire (même si c'était une mission de rang D) qu'il avait oublié de demander ce genre de précisions au bureau des missions. Osamaru haussa les épaules. Ce n'était pas le genre de questions qui la préoccupaient. (En fait rien ne la préoccupait jamais.) Elle avait un autre sens des priorités. Elle sourit et sortit une deuxième banane de sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Mar 16 Nov - 21:19

Kiba n'était pas un type facilement supportable. En temps normal il était déjà plutôt agité, grande gueule et inconscient, mais il arrivait des moments où il pouvait se révéler pire encore. Beaucoup n'auraient cependant pas cru cela possible, sauf sa mère à vrai dire, et ce fut elle qui expliqua à une Kurenai désemparée que, si Kiba avait séché son entraînement quotidien pour aller s'enfiler cinq verres de saké chez Ichiraku, c'était parce que Shino lui manquait. Le jeune Aburame était en mission depuis bientôt une semaine sans son coéquipier, et plus les jours passaient, plus Kiba faisait montre d'un comportement exécrable, exactement comme un chien que l'on aurait arraché à la garde bienveillante de son maître. Kurenai avait roulé des yeux, supplié Kiba de montré un peu plus de sérieux, puis lui avait carrément ordonné de faire ses pompes et de la fermer, mais rien n'y fit ; affligée, elle décida donc d'aller réclamer à la Tour l'attribution d'une mission qui pourrait occuper son élève, au pire pour quelques heures, au mieux jusqu'au retour de Shino. Le jônin de garde chargé des attributions fouilla un instants dans ses papiers, jeta un coup d'oeil à la fiche de l'Inuzuka, puis annonça qu'il ne restait aucune mission de grand ou moyenne envergure à distribuer, mais Kurenai était prête à accepter n'importe quoi.

Kiba avait gueulé, grogné, gémit même, mais une mission était une mission ; grommelant comme s'il se rendait au bagne pour dix ans de travaux forcés, il s'était donc dirigé vers la forêt entourant Konoha, Akamaru sur les talons et l'air prêt à mordre quiconque oserait l'approcher d'un peu trop.

« Une mission de rand D ! D, bordel ! Je suis un chûnin, moi, je suis plus sensé faire de missions merdiques ! »

En plus, on lui avait collé une genin. Le comble. Arrivant enfin auprès de l'arbre ou la gosse en question était tranquillement adossée, l'Inuzuka renifla bruyamment pour se faire remarquer, jaugeant du regard celle qui l'aiderait à ramener la bestiole perdue de ces branleurs de Nara. Elle n'avait pas intérêt à être chiante, c'était le moins que l'on puisse dire, songea-t-il dans sa mauvaise humeure due à l'absence de son meilleur ami.

« Yo. Moi c'est Kiba. Lui, c'est Akamaru. Lève-toi, on a pas que ça à faire. » ordonna-t-il avec prétention en désignant la banane que la jeune fille mangeait avec application, avant d'appeler son chien qui flânait un peu plus loin.

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Mar 16 Nov - 22:55

Osamaru en était à sa deuxième banane lorsqu'un reniflement attira son attention. Elle releva les yeux et constata qu'un garçon était planté devant elle. Vous me direz, elle aurait pu l'entendre arriver, sentir son chakra et tout ça, mais ce n'était pas son genre. Entendez par là que ce n'était pas dans ses cordes. Osamaru le dévisagea un instant en clignant des yeux. Non, elle n'était pas spécialement surprise ou sous le charme. Elle trouvait juste qu'il avait l'air vachement plus cool et vachement mieux habillé qu'elle... ce qui l'amenait à conclure qu'il ne devait pas être genin. En revanche elle ne remarqua pas son air agacé ou, si elle le remarqua, elle fit comme si de rien n'était. Après tout elle avait l'habitude d'entendre les autres râler (bizarrement, c'était souvent en sa présence). Son sensei en était un bon exemple.

« Yo. Moi c'est Kiba. Lui, c'est Akamaru. Lève-toi, on a pas que ça à faire. »

Osamaru remarqua alors la présence de... du... de l'animal, là. Elle se pencha sur le côté pour mieux voir, puis se leva en faisant des yeux ronds, toujours sans quitter Akamaru des yeux.

« La vaaaache ! Il est immeeeeense ! Est-ce que c'est un chien ? »

Non c'est un schtroumpf. Banane. Osamaru était toujours penchée sur le côté, mais elle ne le remarqua qu'après quelques secondes de fixation silencieuse sur... la bête. La vache. Elle en voulait un pareil. Elle faillit demander à Kiba "j'peux le caresser, m'sieur ?" mais elle se ressaisit et se tourna pour lui faire face afin de le saluer à son tour :

« Euh, moi je m'appelle Osamaru c'est la première mission que je fais pour Konoha je suis trop contente qu'est-ce qu'on fait, on commence par où au fait tu veux une banane ? »

Oui. Deux questions et deux affirmations. En une phrase. Osamaru aimait bavarder ; en même temps elle avait été entourée de deux filles pipelettes dans son équipe, et avec un prof' comme Uoza il fallait faire la conversation pour deux. Mais en général elle laissait les autres en placer une. Sauf que là, ben... la nervosité, l'impatience, tout ça. En plus si le ninja et son chien étaient d'un niveau supérieur au sien comme elle le supposait, c'était d'autant plus flippant qu'elle avait intérêt à ne pas être un poids pour eux durant la mission. Et le dieu-banane savait si Osamaru était toujours un poids dans les missions, même avec son équipe de genins. Alors avec un chûnin...
En revanche le truc bien avec elle, c'est qu'elle n'avait aucun problème à recevoir des ordres. Pire : elle en avait besoin. Elle était extrêmement dépendante des autres et peu capable de prendre des décisions par elle-même. Aussi pouvait-on affirmer sans trop se tromper qu'elle accepterait sans rechigner des ordres de Kiba. Pour ce qui était de les exécuter correctement, par contre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Jeu 18 Nov - 19:56

Si Kiba était parti pour être de mauvais poil, il se mit cependant à cligner des yeux de surprise devant la question de la genin, oubliant presque instantanement d'être désagréable, pour le coup. Si l'esprit de Kiba était volatile, cette fille le prouvait tout à fait.

« Ben... oui, oui c'est un chien. » répondit-il alors, un peu étonné, et à la fois fier de l'effet que semblait lui faire Akamaru. Tout le monde lui répétait qu'il avait grandit, mais lui le voyait toujours de la même façon ; Naruto lui avait fait remarquer qu'autrefois Akamaru pouvait tenir sur sa tête, mais avant cela il n'avait jamais vraiment percuté. Malgré tout, à chaque fois que son coéquipier canin faisait sensation, l'Inuzuka n'arrivait plus à se sentir, étant considérablement responsable des progrès de sa bestiole bien aimée.

La gosse se présenta ensuite sous le nom d'Osamaru. Mais avant qu'il puisse lui répondre okay ou merde, elle enchaîna pour parler d'elle et ensuite lui demander si il voulait une banane. Une BANANE. Normal, quoi.

« … On est en mission, là, c'est pas le moment de manger ! » ricana-t-il en réponse à sa proposition, et il tourna le dos au village pour pénétrer sous le couvert de la forêt, invitant implicitement Osamaru à le suivre. Quelque chose semblait pourtant l'emmerder dans ce qu'elle venait de dire.

« Ta première mission, vraiment ? Pour de vrai ? » répéta-t-il alors en se tournant vers elle, se disant qu'il était un peu responsable du dépucelage de boulot de cette gamine, pour le coup, mais pourtant elle n'avait pas l'air de sortir à peine de l'académie, alors c'était une révélation plutôt étonnante. Enfin, cela restait une mission D, il n'y avait certainement pas besoin de capacités exceptionnelles pour retrouver et ramener une putain de biche chez elle. D'ailleurs il était certain de pouvoir faire ça tout seul, mais puisqu'elle était là et qu'elle avait eu l'air impressionnée par Akamaru, Kiba avait oublié sa rancoeur pour se sentir tout bonnement responsable de cette genin ; il pourrait se la péter en lui apprenant deux ou trois trucs si elle débutait, ce qui n'atait jamais quelque chose à perdre.

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Lun 22 Nov - 20:19

Kiba confirma la conclusion à laquelle l'esprit sur-entraîné d'Osamaru l'avait menée, à savoir que l'animal nommé "Akamaru" était bel et bien un chien. La surprise et l'ébahissement de la jeune fille n'en décrut pas, bien évidemment, puisqu'elle n'avait jamais vu de chien aussi gros. Il ressemblait plus à un ours en fait. Comment pouvait-il être aussi gros ? Osamaru ignorait tout des chiens ninjas et elle se demanda un instant si Kiba ne lui avait pas menti. Mais non, c'était stupide. Akamaru ressemblait bien à un chien. À moins que son maître ne l'ait peint en blanc et ne lui ait collé des oreilles et une queue pour cacher celle de l'ours ? Mais non, c'était complètement débile. Digne de l'esprit d'Osamaru. Elle fixa encore quelques instants l'animal, l'air à la fois méfiante et impressionnée, puis haussa les épaules en se disant qu'elle verrait bien sur le moment s'il se comportait plus comme un chien ou comme un ours. Elle rangea aussi ses bananes, comme Kiba ne semblait pas en vouloir, et le suivit docilement dans la forêt. Comme souvent, elle souriait un peu bêtement, signe ici de son impatience et de sa détermination à toute épreuve, surtout quand l'épreuve en question consistait à ramener chez elle une biche éprise de liberté. Osamaru se demandait comment ils étaient censés la retrouver, en fait, quand son coéquipier pour l'occasion revint sur ce qu'elle avait dit plus tôt :

« Ta première mission, vraiment ? Pour de vrai ? »

Osamaru haussa les sourcils, ne comprenant tout d'abord pas où il voulait en venir. Vu qu'elle venait de lui dire que c'était sa première mission pour Konoha. Et puis ensuite elle se rappela qu'à part son sensei et elle, personne ne savait qu'ils venaient d'Ame et étaient en misson ultra-secrète d'espionnage. L'Hokage devait savoir qu'ils étaient originaires d'Ame, mais avait-elle ébruité leur histoire ? Et Osamaru trahirait-elle Ame en révélant une partie de la vérité ? Ouh la la, mais Uoza-sensei ne l'avait pas préparée à se retrouver dans une situation pareille ! Y avait-il pensé en l'inscrivant au bureau des missions du village caché de la feuille ? Et pourquoi ne l'avait-il pas briefé plus sérieusement ? Osamaru commençait vraiment à stresser, aussi fit-elle un sourire encore plus large que d'habitude tandis que la sueur coulait le long de sa nuque et sur son front (heureusement dissimulé par son énorme bandana).

« Ah, euh... bah... j'en ai fait quelques unes à... à Ame », dit-elle en essayant vainement de prendre l'air détaché, tout en regardant autour d'elle comme si son sensei allait surgir des fourrés en l'accusant de traîtresse « mais que des rangs C ou D et ici c'est ma première mission. »

Elle inspira un grand coup et se mit à sautiller sur place :

« Bon alors par où est-ce qu'on commence tu sais toi où on est censés chercher moi on m'a dit qu'elle était super grande cette forêt mais genre comment on pourra retrouver euh Ichi dans la journée tu crois ou ça prendra plus de temps ? »

Ceci était une (vaine) tentative pour changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Sam 27 Nov - 23:39


« Ame? » répéta Kiba, l'air surpris, tout en portant un doigt à sa bouche pour se servir de son ongle comme d'un cure-dents. Il savait que les shinobis changeant de village était plutôt rare, à cause des secrets militaires et autres trucs de ce genre qu'il n'était pas bon de laisser courir au gré des oreilles étrangères. Osamaru devait faire partie des rares à qui on avait autorisé l'entrée à Konoha. Peut-être avait-elle été chassée de son village, ou que sa famille avait été massacrée. Y avait-il une guerre à Ame, en ce moment ? Kiba n'avait jamais été réellement attentif pendant les leçons de géographie, et il en payait les conséquences sur le tard.
Se contentant alors d'hocher la tête sans chercher plus loin, l'Inuzuka tourna à nouveau la tête vers la genin quand elle enchaîna rapidement sur le déroulement de leur mission, et bien qu'il ne soit pas stupide au point de ne pas saisir le changement de sujet volontaire, il préféra passer outre en se disant que cela ne le concernait sûrement pas.

« Ben... Je sais pas trop à quelle allure ça court, une biche, mais à mon avis elle va bien moins vite que moi ! » crâna-t-il donc tout en se désignant du pouce, déclenchant un aboiement joyeux d'Akamaru, sûrement censé le soutenir. « On va la rattraper vite. J'ai un truc im-pa-rable. » ajouta-t-il ensuite en tapotant son nez, suggestif et passablement fier de lui pour le coup. Oh oui, Tsunade aurait carrément put lui attribuer cette mission à lui seul ; avec son odorat sur-dévellopé, en une heure cela aurait été bouclé et il n'aurait eu qu'à ramener la bestiole fermement ligotée sur le dos d'Akamaru. Si on lui avait collé une genin, c'était certainement pour le ralentir, d'où le côté punitif de cette mission basique qu'on lui avait imposée. Mais Kiba était du genre positif ; quitte à passer son après-midi dans les bois, autant qu'il le fasse avec le sourire. Certes, Shino et Hinata n'était pas là, mais Osamaru avait l'air plutôt amusante et elle serait certainement capable de l'occuper.


_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Sam 4 Déc - 17:16

« C'est une mission d'espionnage. Tu sais ce que ça signifie ? » avait demandé Uoza-sensei. Osamaru avait hoché la tête. Ça voulait dire qu'il ne fallait pas se faire prendre. Ça voulait dire qu'il fallait faire croire qu'elle était membre à part entière du village de la feuille, alors que son allégeance allait à celui de la pluie. Osamaru serra discrètement les poings pour se donner du courage. C'était difficile, comme mission. Elle était une très mauvaise menteuse, et elle n'aimait pas faire semblant d'être amie avec ceux de Konohakagure alors qu'en réalité elle travaillait pour Amekagure. Elle ne s'était bien sûr pas rendue compte qu'une mission d'espionnage relevait au minimum de rang A, ce qui était bien trop exagéré pour une simple Genin comme elle. D'autant plus si elle leur était donnée juste après leur précédent échec qui avait coûté la vie à ses deux coéquipières. Mais Osamaru avait confiance en son sensei, plus qu'en n'importe qui d'autre. Si on lui avait confié cette mission à lui, c'était parce qu'il était assez fort. Et si elle en faisait partie, c'est parce qu'il avait confiance en elle et avait été assez gentil pour ne pas la planter sur place, se disait-elle. Car malgré qu'elle ait grandi et soit devenu ninja à et pour Ame, l'allégeance d'Osamaru s'arrêtait à de simples principes. Des règles qui faisaient que, puisqu'elle portait ce bandeau rehaussé de quatre traits parallèles, elle devait obéir aux ordres. Mais au fond d'elle, et même si elle ne le comprenait pas encore tout à fait, elle sentait que ce sentiment d'appartenance n'était pas réciproque. Amekagure n'avait rien fait pour les sauver, Uoza, Yui, Hiraku et elle. Et elle était un peu gênée de rester là-bas à côtoyer des gens qui n'arrêtaient pas de lui poser des questions sur ce qui était arrivé à ses amies. Bien sûr à l'heure actuelle, elle ne se sentait absolument pas gênée de porter le bandeau frontal de Konoha à la place de celui d'Ame. Elle se disait que cela faisait partie du jeu. Et elle était contente que Kiba Inuzuka ne lui pose pas plus de questions sur le sujet. *J'ai de la chance d'être tombée sur lui* songea-t-elle en se détendant un peu, soulagée.

Son inquiétude disparu tout à fait quand Kiba répondit à son avalanche de questions.

« Oh c'est vrai ? » s'exclama-t-elle, les poigs serrés et le regard admiratif.

On aurait presque dit Lee devant son sensei. *J'espère que j'arriverai à suivre son rythme* songea la jeune fille, comprenant ce que la vitesse de Kiba impliquait. Elle fronça les sourcils quand il ajouta :

« On va la rattraper vite. J'ai un truc im-pa-rable. »
« Ton nez ? »

Elle resta un moment immobile, un peu prise au dépourvu. Et puis en se tournant brièvement vers Akamaru, elle réalisa qu'il n'était sûrement pas là pour faire de la figuration. Allait-il se battre ? Son regard s'illumina. Un chien de combat ! Oh ouais, c'était carrément trop cool. Elle avait intérêt à assurer elle aussi.

« Hey, je pourrais t'aider moi aussi ! Je sais comment la prendre par surprise ! »

Si elle ne se plantait pas dans l'utilisation de son Kirikagure no jutsu, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Lun 6 Déc - 16:39

« Ouais, on peut dire ça; Akamaru et moi, on a un flair infaillible. On va rattraper Bambi en moins de deux. » explicita Kiba en bombant le torse, l'air incroyablement fier de pouvoir faire étalage de ses capacités héréditaires face à une gosse qui n'y connaissait rien. On pouvait éventuellement lui pardonner de ne jamais avoir entendu parler des Inuzuka puisqu'elle venait d'Ame, le cas contraire aurait de toute façon été très certainement improbable. Et pas simplement parce qu'ils se remarquaient de loin, avec leurs dents et leurs yeux particuliers ; surtout, en fait, parce qu'ils étaient les meilleurs pisteurs du village, et ça, ce n'était un secret pour personne. Seuls les Hyûga pouvaient peut-être rivaliser grâce à leur byakugan, mais ça, vraiment, c'était rien que du cheat.

« Hey, je pourrais t'aider moi aussi ! Je sais comment la prendre par surprise ! » s'exclama ensuite Osamaru en brisant le cours de ses pensées, l'air enchantée à cette idée, et Kiba haussa un sourcil un peu surpris en la jaugeant de haut en bas avant de décider que bon, après tout, il n'était pas aussi sectaire que ce connard de Neji et que chacun avait droit à sa chance dans ce monde sans pitié.

« Bah ouais, carrément. » répondit-il donc en reprenant sa marche pour s'enfoncer encore davantage dans les bois, laissant passer quelques secondes avant de s'arrêter à nouveau pour laisser le temps à Akamaru de renifler un peu la zone et de trouver la piste de la bestiole.

« Mais dis-moi, t'as des capacités spéciales ? Une bloodline ? Une technique ? Tu comptes faire comment ? »

On repassera sur la pédagogie, mais Kiba avait toujours été du type brutal. Peut-être que les impressions étaient trompeuses et que cette genin cachait un potentiel impressionnant, peut-être même qu'elle serait de niveau à l'affronter, dans quelques temps. Dans le pire des cas, l'improvisation avait toujours été sa carte maîtresse ; il avait pensé à prendre une bobine de fil ultra-résistant, cela serait bien suffisant pour immobiliser la biche avant de la traîner jusque chez ces branleurs de Nara, même pas foutus de faire leurs courses eux-mêmes. Et puis, après tout, Osamaru disait peut-être cela simplement parce qu'elle comptait répandre les peaux des bananes qu'elle avait mangé sur le sol pour faire trébucher le cervidé qui passerait là par inadvertance.

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Mer 15 Déc - 0:21

Non, Osamaru ne parlait pas de bananes, comme le pensait Kiba. Elle pensait à son camouflage dans la brume, une technique qui avait rendu célèbres les assassins de Kiri, mais ça c'était une autre histoire. De toute manière Osamaru ne venait pas de Kiri no kuni, d'ailleurs tous ses ancêtres étaient, à sa connaissance, originaires d'Ame. Son grand-père lui avait dit un jour que sa mère avait une affinité Suiton, elle aussi. C'est là qu'Osamaru avait compris que les affinités pouvaient être héréditaires (non elle n'écoutait pas à l'académie). Du coup elle s'était demandé si elle aurait également pu invoquer des singes, comme son grand-père, ce qui aurait pu être la source d'un conflit d'intérêt (je parle des bananes). Mais puisque son grand-père était décédé avant d'avoir pu lui enseigner l'invocation des babouins, les bananes étaient sauves. Tout ça pour dire qu'Osamaru comptait se servir de son affinité Suiton pour contribuer activement à la mission. Les bananes, c'était juste le plan B.

« Euh ouais ouais j'ai une affinité Suiton ! » répondit-elle, toute fière. « Mais je connais pas encore beaucoup de jutsus », crut-elle bon d'ajouter.

D'après ce qu'elle avait pu observer avec Uoza-sensei et les autres personnes à qui elle avait fait la démonstration de ses "capacités" (si on pouvait vraiment les appeler ainsi...), il valait mieux prévenir les gens. Afin qu'ils ne se fassent pas trop d'illusions et... ne soient pas horriblement déçus. Par contre, Osamaru se rendit compte avec retard qu'elle n'était peut-être pas censée dévoiler ses capacités à un inconnu. D'accord, c'était son coéquipier du jour, et il allait sûrement le découvrir à un moment ou à un autre, mais... elle ne devait pas oublier qu'elle espionnait le village de Konoha pour celui d'Ame. On ne savait jamais, si les choses tournaient mal et qu'elle devait se retrouver à affronter les gens de Konoha... il était peut-être bien de garder un atout dans sa manche. *Bon, je parlerai pas du plan B alors...* Néanmoins il leur fallait quand même un plan, parce que Uoza-sensei disait toujours que l'improvisation c'était le mal, surtout pour elle en fait, parce que "déjà qu'en temps normal tu fais n'importe quoi, mais si en plus tu cesses de réfléchir, on s'en sort pas".

« T'as un plan ? Parce que moi j'ai pensé que pour la surprendre je peux utiliser mon Kirikagure no jutsu, qui fait apparaître de la brume, comme ça Ichi elle y verra que dalle ! »

Osamaru aussi, mais c'est un détail. Heureusement, elle avait la chance d'avoir un membre du clan Inuzuka à ses côtés. Son flair lui serait bien utile pour se repérer dans la purée de pois. Mais Osamaru n'avait pas fait le lien, évidemment. Déjà qu'elle réfléchissait à une tactique d'approche... il ne fallait pas trop lui en demander. Au moins avait-elle retenu que Kiba et son chien avaient un super flair, bien utile pour retrouver la biche partie en vadrouille. *Oh la vache ! J'ai pas intérêt à lâcher une caisse, en fait !* Oui Osamaru était une jeune fille très distinguée. Elle pouffa en imaginant la scène et se mordit l'intérieur des joues pour ne pas éclater de rire. Ce n'était pas le moment.

« Est-ce que... est-ce que vous avez senti quelque chose ? » questionna-t-elle tout en tentant (vainement) d'effacer la scène ridicule qui lui trottait dans la tête.

Par ailleurs elle se demandait aussi quelle odeur pouvait bien avoir une biche. *Ça mange de l'herbe, non ? Ou du foin ? Ouais, ça doit sentir le foin... En tout cas ça sent pas la banane, sinon je la détecterait, c'est sûr !* Ah, les méandres tortueux de l'esprit d'Osamaru... même elle avait du mal à en trouver la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Lun 10 Jan - 23:44

Quand Osamaru lui exposa son plan, Kiba se sentit impressioné. C'était vraiment la classe qu'elle sache utiliser le Suiton ; lui-même ne contrôlait à priori aucune affinité particulière, mais il estimait s'en sortir parfaitement sans. C'était d'autant plus intéressant alors de travailler avec quelqu'un qui s'y connaissait un peu mieux, et cette histoire de brume tombait à pic pour la mission qu'ils avaient à remplir tous les deux. Pour Kiba, le brouillard n'était absoluement un problème, puisque son flair était exceptionnel. Il pensait qu'Osamaru avait compté ce paramètre dans sa stratégie aussi n'insista-t-il pas sur ce point, et se contenta d'acquiéscer quand la jeune fille lui demanda s'il avait retrouvé la trace d'Ichi.

« Deux petites secondes ! » demanda-t-il avant de se pencher en deux pour rapprocher son nez du sol, se redressant l'instant d'après pour tourner à droite entre deux arbres tordus, engageant Osamaru à le suivre. « Pis tu sais, tu peux me tutoyer, genre, je suis pas si vieux ! »

Quand elle lui demanda de quoi pouvait se nourrir une biche, par contre, Kiba haussa un sourcil. « Bah... Les loups, ça bouffe les biches. Donc les biches, ça doit bouffer de l'herbe. » répondit-il en se grattant la tête, les habitude de la partie de la chaîne alimentaire se situant après les carnivores lui échappant un peu.

Akamaru cheminait aux côtés de son maître depuis qu'ils étaient entrés dans la forêt, l'air assez concentré pour deux tandis que Kiba discutait avec sa nouvelle coéquipière. Il laissa alors soudainement échapper un léger grognement semblant intimer le silence aux deux humains, et l'Inuzuka posa un doigt sur ses lèvres pour qu'Osamaru comprenne le message. Ichi n'était plus très loin. « Dans une vingtaine de mètres, tu pourras lancer ta technique. » lui chuchota-t-il avec une excitation manifeste. « On pourra essayer de la rabattre de ce côté, elle aura plus de mal à s'enfuir à cause des ronces. Tu crois qu'on devrait utiliser des explosifs ? »

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osamaru Shizuku

avatar

Féminin
▌Messages : 148
▌Âge du personnage : 21
▌Localisation : Sous un bananier magique.
ݐtat d'esprit : J'ai envie de bananes.

Encre de chine
▌Situation: J'suis trop p'tit pour sortir des jupes de mon sensei !
▌Spécialité: Banane. Euh, et Suiton.
▌Nindô: Les bananes domineront le monde !

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Ven 21 Jan - 20:49

Osamaru suivait Kiba tout en l'écoutant attentivement, hochant la tête à chacune de ses paroles. Kiba était Chûnin, donc plus gradé qu'elle. Ce qu'il avait à dire était forcément très important et très instructif, mais si ça ne concernait que les habitudes alimentaires des animaux de la forêt ! C'est là qu'Akamaru laissa échapper un léger grognement qui fit réagir son maître. Osamaru hocha la tête en comprenant que la discrétion était importante à présent. Bien sûr, il y avait une différence entre comprendre une chose et la mettre en pratique, mais la Genin était extrêmement motivée à ne pas se planter aujourd'hui. Toute la bonne volonté du monde ne ferait pas disparaître les branches qui craqueraient sous ses pieds ou les cailloux contre lesquels elle buterait, n'est-ce pas.... mais il n'est pas interdit d'espérer.

« Dans une vingtaine de mètres, tu pourras lancer ta technique. » chuchota Kiba. Il avait l'air plutôt impatient... de quoi agiter encore davantage Osamaru. Un grand sourire étira ses lèvres, tandis qu'elle s'imaginait déjà rentrer au village en traînant Ichi derrière elle, l'air aussi fière que si elle avait combattu une armée de déserteurs armés de sabres de dix mètres de longs, le tout à mains nues bien sûr. « On pourra essayer de la rabattre de ce côté, elle aura plus de mal à s'enfuir à cause des ronces. Tu crois qu'on devrait utiliser des explosifs ? » continuait Kiba tandis qu'Osamaru rêvait. Sa dernière phrase la ramena sur Terre. Hein ? Des explosifs ?
« Euh... » Elle n'avait pas l'habitude qu'on lui demande son avis. « On ne risque pas de la blesser ? » Elle réfléchit mais ne trouva pas d'autre solution pour entraver l'animal. À moins que... « Des bananes ? » chuchota-t-elle vivement. Quelques peaux glissées sur le sol suffiraient-elles à la déstabiliser ?

Ce faisant, elle continua d'avancer dans la direction indiquée par Kiba, tout en se concentrant un maximum - un vrai défi en soi - pour se déplacer avec discrétion. Au fait... ça faisait combien, vingt mètres ? Elle se retourna et ralentit pour se retrouver à la hauteur de ses coéquipiers du jour. N'ayant pas l'habitude de prendre des décisions par elle-même, elle était plus rassurée en sachant Kiba et Akamaru à ses côtés... voire devant elle. Au bout de quelques mètres qu'elle ne compta pas, elle s'arrêta et fit signe au Chûnin :

« Là, c'est bon ? »

Elle avait beau plisser les yeux, elle ne voyait pas grand-chose à travers les arbres. (Sûrement parce que son bandana avait glissé sur son front, en fait.) Mais Kiba devait sûrement savoir où ce cachait Ichi... En tout cas elle lui faisait confiance. Elle joignit les mains et commença à concentrer son chakra, chose qui lui demandait toujours pas mal de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Inuzuka
- j'aime les animaux, désolé.
avatar

Masculin
▌Messages : 208
▌Âge du personnage : 23
▌Localisation : Konoha city
▌État d'esprit : Excité. Comme d'hab, quoi.

Encre de chine
▌Situation: Ma team et moi, c'est pour la vie !
▌Spécialité: Affinité canine.
▌Nindô: Niquer leur gueules à Neji et Sasuke en même temps.

MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   Mer 2 Fév - 14:59

Des bananes ? Comment ça, des bananes ? Elle avait vraiment un truc qui tournait pas rond celle-là, où alors peut-être qu'elle faisait une sorte de fixation, c'est ce que se dit Kiba en regardant la gamine se mettre à avancer entre les arbres. L'Inuzuka ne voyait pas la biche tant convoitée, mais il sentait très nettement son odeur musquée ; elle n'était pas loin. Akamaru avait un flair bien meilleur que le sien, pourtant déjà exceptionnel, aussi comptait-il sur sa participation pour que la bestiole ne leur échappe pas ; le chien se tenait tapis sur le sol, extrêmement concentré, et son maître pris exemple sur lui pour faire de même et louvoyer à ses côtés entre les buissons en toute discrétion.

Quand Osamaru lui demanda son autorisation pour lancer son attaque, l'Inuzuka s'arrêta et acquiesça vivement, pressé de voir ce dont elle était capable. Si cela échouait, il resterait toujours l'alternative bourrine, certes qui pourrait peut-être coûter une patte à Ichi, mais comme on dit il faut savoir faire des sacrifices pour obtenir ce que l'on veut. Kiba l'observa former son jutsu en silence, les yeux plissés et le bout de son nez remuant régulièrement alors qu'il localisait au mieux la biche des Nara pour ne pas perdre sa trace dans le brouillard qui se forma lentement.

Oui, c'était vraiment impressionnant. Bientôt Kiba ne parvint plus à distinguer ses propres mains tant la brume devenait épaisse ; c'était sûrement quelque chose qui devait souvent se produire à Kiri, mais ici, à Konoha, c'était plutôt inédit.

Kiba patienta longuement, piétinant sur place en attendant que le brouillard devienne assez opaque. Quand ce fut fait il se glissa jusqu'à Osamaru, et lui posa une main sur l'épaule pour lui signaler sa présence.

« Avance vers la droite. Il y a un passage assez large entre les arbres, mets-toi au milieu et quand je sifflerai, tu pourras commencer à faire du bruit et à sauter partout pour empêcher la biche d'aller dans ta direction. Je vais l'attraper quand elle tentera de faire demi-tour. Compris ? »

_________________
    "The boy's got a habit to support. Opium doesn't just grow on trees, you know."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] L'appel de la liberté   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission] L'appel de la liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» Mission de sauvetage d'un Kumo-jin
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinobi Road :: Pays du Feu-
Sauter vers: